Information sur la politique 1

mercredi, juin 29, 2016

Un appui économique de taille pour Cloutier

http://www.journaldemontreal.com/



L’ex-PDG de la Caisse de dépôt et placement Jean Campeau vient donner son appui à Alexandre Cloutier, candidat à la succession de Pierre Karl Péladeau à la direction du Parti québécois.
Dans une entrevue exclusive accordée à TVA Nouvelles, Jean Campeau, 84 ans, qui a géré les destinées de la Caisse de dépôt et placement de 1980 à 1990 affirme que la candidature de Cloutier l’attire par son souci du développement économique.
Alexandre Cloutier propose de modifier la loi de la Caisse de dépôt, comme l’avait fait Jean Charest en 2004, afin de favoriser davantage le développement économique du Québec, plutôt que le rendement.
«C’est évident que la Caisse de dépôt est un des moteurs les plus puissants pour développer l’économie du Québec, souligne Jean Campeau. Mais oui, il faut encourager la Caisse de dépôt à investir au Québec et pas s’occuper seulement du rendement, mais aussi du support au développement économique.»
« Plus que le rendement »
Le candidat Cloutier estime que «le rendement reste fondamental, mais la Caisse de dépôt, à l’origine, c’était plus que le rendement».
S’inspirant du discours qui a mené à la création de la Caisse de dépôt par Jean Lesage en 1965, Alexandre Cloutier souhaite que l’institution retourne à son mandat initial.
«Ce n’est pas une Saint-Vincent de Paul, la Caisse, souligne Jean Campeau. Il doit avoir du rendement et du développement économique. Il faut enrichir les Québécois avec la Caisse de dépôt. La Caisse fait quand même bien dans le support du développement économique, mais il faut lui donner encore plus de latitude», ajoute celui qui a été ministre des Finances dans le gouvernement Parizeau.
En 2015, la Caisse gérait 248 milliards, dont 59 investis au Québec.
Afin de ne pas prêter flanc à la critique, Alexandre Cloutier, ajoute que la Caisse conservera sa pleine autonomie, en prenant soin de ne pas chiffrer de cible à atteindre en matière d’investissement au Québec.