Le chef de l'EI appelle à une révolte

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le samedi 26 décembre 2015 à 16h08. Modifié par 98,5 fm à 16h43.
Le chef de l'EI appelle à une révolte
Uncredited / The Associated Press
BEYROUTH - Le chef du groupe djihadiste État islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, a appelé à un soulèvement en Arabie saoudite et promis des attaques en Israël, dans un enregistrement audio publié en ligne samedi.
Dans un message audio de 24 minutes, Abou Bakr al-Baghdadi critique la coalition militaire islamique dirigée par l'Arabie saoudite contre le terrorisme. Il affirme que les frappes aériennes de la coalition ne fera que motiver la détermination de ses troupes.

Il s'agit du premier message prétendu d'al-Baghdadi depuis mai et survient alors que l'ÉI a accusé quelques reculs importants.Il survient alors que l'EI subit des revers militaires en Syrie et en Irak.
Dans cet enregistrement de 24 minutes, Baghdadi critique la vaste coalition de 34 pays dont la création a été annoncée par l'Arabie saoudite le 15 décembre pour « combattre le terrorisme ».
« Ils ont récemment annoncé une coalition [...] faussement appelée ''islamique'' et ont affirmé que son but était de combattre le califat », proclamé par l'EI à cheval entre la Syrie et l'Irak, a indiqué Baghdadi.
« Si cette coalition était islamique, elle aurait apporté la victoire et son aide au peuple en Syrie », a-t-il affirmé.
Entre-temps, samedi, une coalition rebelle syrienne soutenue par les États-Unis, qui comprend des groupes kurdes syriens, arabes et chrétiens, ont repris des mains de l'ÉI un important barrage sur le fleuve Euphrate, dans le cadre d'une offensive dans les régions contrôlées par les djihadistes dans le nord de la Syrie.

La coalition, les Forces démocratiques syriennes (FDS), ont annoncé plus tôt cette semaine cette offensive visant à bloquer les routes d'approvisionnement entre les bastions de l'ÉI. Les FDS ont indiqué avoir capturé samedi le barrage Tishrin, qui alimente la majeure partie du nord de la Syrie en électricité.

Cette coalition, dominée par les Unités de protection du peuple, une milice kurde, est devenue un important opposant à l'ÉI, qui a essuyé quelques pertes ces derniers temps. Le mois dernier, le groupe extrémiste a perdu la ville de Sinjar en Irak, ainsi que des régions près de la frontière en Syrie. Les troupes irakiennes avancent également sur la ville de Ramadi. De plus, des frappes aériennes de la coalition américaine et de la Russie ont détruit des installations pétrolières et tué plusieurs dirigeants de l'ÉI dans les dernières semaines.

«C'est du jamais vu dans l'histoire de notre nation islamique que tout le monde l'affronte en une bataille, comme cela se produit aujourd'hui. C'est la bataille de tous les mécréants contre tous les musulmans», a déclaré al-Baghdadi.

L'alliance dirigée par les États-Unis «ne nous effraie pas et ne ralentit pas notre détermination, car nous sommes vainqueurs dans tout événement», a-t-il dit.

Le chef terroriste réitère aussi que les pays qui prennent part à la lutte contre l'ÉI seront attaqués.

«Nous vous promettons, si Dieu le veut, que quiconque participe à la guerre contre l'État islamique le paiera chèrement.»

Il n'a pas été possible de confirmer l'authenticité du message audio, mais il a été publié sur des sites Web et comptes Twitter affiliés à l'ÉI, comme les autres messages du groupe, et a été produit par sa branche médiatique, la fondation al-Furqan.
(Avec l'Agence-France-Presse)