mardi, décembre 22, 2015

La cagnotte fédérale du Québec

http://www.journaldemontreal.com/

MICHEL GIRARD
MISE à JOUR 
  Le gouvernement Couillard est sûrement heureux d’apprendre que le Québec continuera lors du prochain exercice 2015-2016 de recevoir la plus grande part du gâteau fédéral des transferts d’argent aux provinces.
Cela aidera de toute évidence le ministre des Finances, Carlos Leitao, à maintenir le cap sur l’équilibre budgétaire, et ce, malgré l’augmentation salariale plus forte que prévu consentie par le ministre Martin Coiteux aux employés de la fonction publique et parapublique.
Le gouvernement de Justin Trudeau versera quelque 21,4 milliards de dollars au gouvernement Couillard au cours de l’exercice financier allant du 1er avril 2016 au 31 mars 2017. C’est le plus gros transfert fédéral de tous les temps accordé à une province.
QUÉBEC EN TÊTE
Cela équivaut à 30,2 % du soutien financier total versé par le gouvernement fédéral. Le soutien fédéral aux provinces et aux territoires s’élèvera à 70,9 milliards de dollars pendant l’année 2016-2017. Cette manne fédérale se divise en quatre sources importantes de revenus pour les provinces: 36,1 milliards en matière de santé; 13,3 milliards en matière de programmes sociaux; 17,9 milliards en péréquation; et 3,5 milliards en financement des territoires.
La principale province, l’Ontario, recevra du nouveau gouvernement libéral un montant presque similaire à celui du Québec, soit 20,3 milliards. Juste 100 millions de moins que le Québec! Mais, attention! Étant nettement plus populeux que le Québec, l’Ontario reçoit en réalité du fédéral beaucoup moins d’argent par personne.
Le soutien fédéral s’élève à 1532 $ par tête d’Ontarien, alors qu’il grimpe à 2571 $ par tête de Québécois. Par tête, le soutien fédéral aux Québécois dépasse ainsi de 68 % celui alloué aux Ontariens.
PÉRÉQUATION
C’est au chapitre de la péréquation que le Québec se démarque, avec une aide fédérale qui va franchir pour la première fois les 10 milliards de dollars. L’Ontario, étant une province nettement plus riche que le Québec, obtient 2,3 milliards à titre de péréquation.
Le Québec encaisse 56,1 % de l’ensemble des transferts fédéraux de péréquation versés aux provinces et territoires. Comme on peut voir, le Québec bénéficie, plus que toute autre province, de la redistribution de la richesse canadienne.
Ce que les fédéralistes aiment bien nous rappeler!
Concernant le soutien fédéral en matière de santé, lors du prochain exercice financier, on va recevoir 8,3 milliards, soit 23 % de la somme totale versée par le fédéral à cette fin.
Du côté des transferts canadiens en matière de programmes sociaux, l’aide fédérale atteindra 3 milliards. Là aussi, nous recevons un montant équivalant au poids de la population québécoise au sein du Canada.