samedi, août 22, 2015

Décès de l'ancienne députée de Hull Jocelyne Ouellette

http://ici.radio-canada.ca/regions/ottawa/

Mise à jour le vendredi 21 août 2015 à 18 h 50 HAE

L'ancienne députée péquiste de Hull, Jocelyne Ouellette, est morte, hier, à l'âge de 71 ans à la suite d'un combat contre le cancer.
Née à Hull, le 6 avril 1944, Jocelyne Ouellette obtint un baccalauréat en administration publique en 1974.
Élue députée du Parti québécois dans Hull en 1976, Mme Ouellette est la première femme élue de l'Outaouais et elle fait partie des premières femmes à avoir fait leur entrée à l'Assemblée nationale du Québec.
« Elle fut une grande dame et une source d'inspiration pour toute une génération. Par ses accomplissements, réalisations multiples, et surtout par sa contribution à la vie politique québécoise et son engagement indéfectible, elle a laissé sa marque en faisant rayonner le Québec. »— Yves Villeneuve, frère de Jocelyne Ouellette

Elle a occupé le poste de ministre des Travaux publics et de l'Approvisionnement dans le cabinet de René Lévesque. Elle était aussi ministre responsable de l'Outaouais. Jocelyne Ouellette fut défaite dans Hull en 1981.
« Son engagement est sans faille, authentique. Jocelyne a su œuvrer dans la discrétion, la générosité et l'intégrité, sans jamais rien attendre en retour. »— Laurette Laurin, amie de longue date de Jocelyne Ouellette

Par la suite, sa carrière l'amena à occuper des fonctions au niveau fédéral, notamment au Bureau du Québec à Ottawa qu'elle dirigea (1982 à 1984), mais aussi à la Société immobilière du Canada (1988 à 1991) et à l'Agence spatiale canadienne (à compter de 1992).
Mme Ouellette était par ailleurs membre de la Commission municipale du Québec depuis 1998.
« J'adresse mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Mme Ouellette, en mon nom et en celui de mes collègues députés du Parti Québécois. Son rôle au sein de notre grand parti fut déterminant; en plus de participer à sa fondation, elle a travaillé très fort pour en faire connaître le programme aux femmes et aux hommes de la région de l'Outaouais. »— Pierre Karl Péladeau, chef de l'opposition officielle

Une cérémonie à sa mémoire sera organisée à la Maison du citoyen de Gatineau, le 30 août prochain, à compter de 13 h.
« Par son dévouement, Mme Ouellette a contribué à faire rayonner l'Outaouais et le Québec et restera toujours un modèle pour celles et ceux qui choisissent le service public. Son héritage est considérable et nous nous assurerons qu'il ne soit pas oublié. »— Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Le décès de Jocelyne Ouellette intervient un mois, jour pour jour, après celui du seul autre député péquiste de l'Outaouais, Jean Alfred. Ce dernier est décédé le 20 juillet.