vendredi, juin 26, 2015

37 morts et 36 blessés lors d'une fusillade sur une plage de la Tunisie

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le vendredi 26 juin 2015 à 13h17. Modifié par Danielle Arsenault à 13h35.
37 morts et 36 blessés lors d'une fusillade sur une plage de la Tunisie
TUNIS, Tunisie - Trente-sept personnes ont été assassinées et 36, blessées dans la ville touristique de Sousse en Tunisie, par un homme armé qui a ouvert le feu sur les vacanciers.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le vendredi 26 juin 2015 dans Dutrizac, l'après-midi avec Benoît Dutrizac
D'après les autorités, l'attaquant est arrivé par la plage en cachant une carabine Kalachnikov dans un parasol avant d'ouvrir le feu sur les touristes.

À partir de là, il est entré dans l'hôtel Imperial par l'aire de la piscine, tout en tirant sur des gens. Il a infiltré l'hôtel Riu Imperial Marhaba de Sousse, une ville située sur la côte ouest de la Tunisie, et a ouvert le feu sur les clients. Les forces de la sécurité sont immédiatement intervenues et l'ont tué «durant un échange de coups de feu».

Les autorités croyaient d'abord qu'il y avait plus d'un attaquant, mais le secrétaire d'État du ministère de l'Intérieur, Rafik Chelli, a indiqué à une station de radio qu'il n'y en avait qu'un, un jeune étudiant riginaire de la ville de Kairouan, inconnu des autorités.

«Il était certainement affilié avec des extrémistes», croit M. Chelli.

Des touristes ont affirmé avoir entendu des détonations, qui sonnaient comme des feux d'artifice. Ils se sont mis à courir lorsqu'ils ont réalisé que c'étaient des coups de feu. Des images vidéo montrent des ambulanciers utilisant des chaises de plage comme civières pour transporter des blessés en maillot de bain.

La nationalité des victimes n'a pas été confirmée, mais une station de radio a indiqué que certaines victimes étaient d'origines tunisienne, britannique, allemande et belge. Durant le mois du Ramadan, les Tunisiens sont moins enclins à aller à la plage.

Deux attentats importants, au Koweït et en France, ont également eu lieu vendredi. Il n'est pas possible de confirmer si les attaques sont reliées, mais elles surviennent quelques jours après que des militants du groupe armé État islamique ont encouragé les extrémistes à «faire du Ramadan un mois de calamités pour les non croyants». Au moins 45 personnes ont été tuées au total.

En mars dernier, deux hommes armés ont fait irruption dans le musée de Bardo de Tunis et ont tué 22 personnes, dont 21 touristes. Un groupe disant porter allégeance au groupe radical État islamique avait revendiqué la responsabilité de l'attaque et promis d'en perpétrer davantage.

Depuis le renversement, en 2011, du dictateur de la Tunisie, le pays a connu plusieurs attaques terroristes. Ce n'est que depuis très récemment qu'elles visent le secteur du tourisme, essentiel pour l'économie du pays.