jeudi, mai 19, 2016

Line Beauchamp déléguée du Québec à Paris

http://www.journaldemontreal.com/

MISE à JOUR 
  L'ancienne ministre libérale Line Beauchamp a été nommée déléguée générale du Québec à Paris.
L’ancienne ministre libérale Line Beauchamp.La présidente du Conseil du statut de la femme, Julie Miville-Dechêne, lui succédera au poste de représentante du Québec à l'UNESCO.
«Mme Beauchamp a toutes les compétences pour occuper ce poste. Elle a développé son réseau, ses contacts politiques à Paris. C’était un gros plus pour nous», a indiqué la ministre des Relations internationales Christine St-Pierre lors d’une entrevue avec Le journal.
Quant à Mme Miville-Dechêne, une amie personnelle de la ministre St-Pierre, elle a été choisie pour «sa grande compétence». «Non, ce n’est pas une question d’amitié. C’est une question de compétence. Elle a été compétente comme journaliste, comme ombudsman de Radio-Canada et comme présidente du Conseil du statut de la femme», a-t-elle affirmé.
Mme Miville-Dechêne aura fort à faire puisque le Québec va accueillir cet été un très important congrès sur la radicalisation organisé par l’UNESCO. Ses compétences comme «en recherche» l’aideront dans cette tâche, croit la ministre.
Les deux femmes entreront dans leurs nouvelles fonctions le 22 août prochain.
Line Beauchamp était en poste à l'UNESCO, dont le siège est à Paris, depuis 2014. Elle remplacera Michel Robitaille, qui avait été nommé délégué général du Québec en 2010.
Line Beauchamp est âgée de 53 ans. Elle a été députée libérale de 1998 à 2012. Sous le gouvernement de Jean Charest (2003-2012), elle a tour à tour été ministre de la Culture, ministre de l'Environnement et ministre de l'Éducation. Elle avait démissionné de ses fonctions de ministre et de députée le 14 mai 2012, en plein conflit étudiant.
«Ce sont trois portefeuilles qui touchent des sujets importants sur la scène internationale», a dit Mme St-Pierre. De son côté, Julie Miville-Dechêne présidait le Conseil du statut de la femme (CSF) depuis bientôt cinq ans. Elle avait auparavant travaillé comme journaliste à Radio-Canada.
— Avec la collaboration de Louis Gagné