lundi, octobre 12, 2015

La Chine dit vouloir en finir avec la pauvreté en six ans

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le lundi 12 octobre 2015 à 4 h 34 HAE
Un homme qui ramasse les ordures fait une pause devant une boutique de vêtements, à Hefei, dans la province d'Anhui, en Chine.
Un homme qui ramasse les ordures fait une pause devant une boutique de vêtements,
à Hefei, dans la province d'Anhui, en Chine.
 Photo :  Jianan Yu / Reuters

Le gouvernement chinois espère sortir d'ici six ans les 70 millions de personnes qui vivent sous le seuil de la pauvreté, au rythme d'un million de personnes par mois, a annoncé lundi un haut fonctionnaire de l'administration centrale.
Vivre dans la pauvreté en Chine équivaut à avoir un salaire annuel inférieur à 2300 yuans (470 dollars canadiens), ce qui concerne environ 70 millions de personnes, selon les chiffres du Bureau national de la statistique publiés le mois dernier par l'agence de presse officielle Chine Nouvelle.
Malgré une forte croissance économique ces 20 dernières années, la Chine connaît encore la pauvreté, notamment dans les campagnes, où le chômage incite les adultes à chercher du travail en ville, laissant derrière eux les enfants et les personnes âgées.
« Nous avons six ans pour éradiquer la pauvreté », déclare sur un site internet du gouvernement Hong Tianyun, directeur adjoint d'une commission chargée du développement et de la lutte contre la pauvreté. Ce calendrier est très serré, reconnaît-il.
« En l'absence d'initiative particulière d'envergure, il sera extrêmement difficile de parvenir à cette mission », déclare Hong Tianyun. « Aussi, des autorités centrales aux autorités locales, la pression descend du haut vers le bas. »
En 2014, 12,3 millions de personnes ont gagné suffisamment pour ne plus être comptabilisées comme pauvres, contre 43,3 millions en 2011, selon Chine Nouvelle.
Le ralentissement économique chinois a rendu les très fortes disparités de revenus entre riches et pauvres encore plus criantes. Il est également demandé au pouvoir communiste de créer des emplois pour les diplômés de l'université.
La Chine avait fixé l'année 2020 comme horizon d'élimination de la pauvreté grâce à un programme prévoyant notamment des formations professionnelles gratuites et une amélioration des services publics en général et des services de santé en particulier.