mercredi, août 19, 2015

L'ASSÉ se prépare pour un automne chaud

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/

Publié le 19 août 2015 à 05h00 | Mis à jour à 07h33

Pour l'automne, l'ASSÉ souhaite poser les bases de... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)
PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, ERICK LABBÉ
Pour l'automne, l'ASSÉ souhaite poser les bases de la collaboration entre les divers syndicats et associations étudiantes.

(Québec) L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) se prépare pour un automne chaud, alors qu'elle tiendra un vaste rassemblement en éducation les 26 et 27 septembre dans la métropole. L'objectif: poser les bases de la collaboration entre les divers syndicats et associations étudiantes et «réfléchir collectivement au plan d'action et aux revendications à mettre de l'avant pour contrer le désinvestissement et les réformes dans le milieu de l'éducation», selon le document Rassemblement syndical en éducation rendu public mardi.
«Nous, notre campagne cette année, c'est une campagne de soutien et de mobilisation du secteur public [...]. On est en contact avec les syndicats, et on suit de très près le développement de leurs négociations avec le gouvernement», résume en entrevue auSoleil la secrétaire à la coordination de l'ASSÉ, Hind Fazazi, ajoutant que plusieurs associations étudiantes membres ont des mandats de solidarité avec des syndicats de professeurs de leur campus.
Selon Mme Fazazi, l'ASSÉ sera en mesure d'adopter des positions plus précises sur les actions et les manifestations à venir lors de son congrès de la rentrée, les 19 et 20 septembre.
«Pour le moment, on n'a pas d'alliance formelle [avec des syndicats], on essaie de faire un front uni en éducation contre les mesures d'austérité et pour un renouvellement juste des conventions collectives dans le milieu de l'éducation. Le rassemblement syndical en éducation qui aura lieu les 26 et 27 septembre aura comme objectif de se coaliser plus largement pour l'automne qui s'en vient», explique la porte-parole de l'ASSÉ.
L'organisation, qui a une nouvelle équipe depuis la fin avril, aurait travaillé d'arrache-pied tout l'été pour préparer l'automne, selon Mme Fazazi. Interrogée sur ce qui distingue la nouvelle «garde» de l'ancienne, la porte-parole de l'ASSÉ explique que «notre approche, c'est d'être beaucoup plus horizontal, beaucoup plus à l'écoute des membres locaux et de nos divers comités qui nous épaulent et qui rendent ce qu'on fait beaucoup plus transparent que ce qui se faisait auparavant».