jeudi, juin 25, 2015

New York: les deux évadés américains seraient armés

http://www.985fm.ca/international/nouvelles

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 24 juin 2015 à 21h07. Modifié par Jean-François Cyr à 21h09.
New York: les deux évadés américains seraient armés
David Sweat, 35 ans, et Richard Matt, 49 ans, tous les deux condamnés pour meurtre, se sont évadés de la prison Clinton de Dannemora le 6 juin/Photo: archives AP
NEW YORK - Les deux meurtriers américains échappés le 6 juin d'une prison de l'État de New York sont probablement armés étant donné le nombre d'armes et de munitions qui circulent dans la région, a mis en garde mercredi la police au 19e jour de leur cavale.
«Chaque cabane ou bâtiment dans le nord du pays possède au moins un fusil ou une arme à feu», a expliqué à la presse le responsable de la police de l'État de New York, Charles Guess.
«Nous opérons depuis le premier jour avec l'idée que ces hommes sont armés. Ils sont extrêmement dangereux, rusés. Pourquoi n'essaieraient-ils pas de s'armer?», a-t-il ajouté.
Selon plusieurs médias locaux, un fusil aurait disparu d'une cabane de chasseur où des traces d'ADN et des chaussettes avec des traces de sang des fugitifs ont été retrouvées, suggérant que les deux hommes y séjournaient encore samedi matin.
«Il y a plein d'armes et de munitions et d'autres outils dans ces cabanes qui sont partagées pour la saison de la chasse», a expliqué le policier.
Richard Matt, 49 ans, et David Sweat, 35 ans, tous les deux condamnés pour meurtre, se sont évadés de la prison Clinton de Dannemora en utilisant des moyens dignes d'un film d'Hollywood. Après avoir découpé à la scie les murs de leur cellule, ils ont emprunté un dédale de tunnels de canalisation, jusqu'à une bouche d'égout en dehors de la prison.
Une femme de 51 ans, Joyce Mitchell, qui travaillait dans l'atelier de confection de la prison et a aidé les fugitifs, avait fait passer des lames de scie et des mèches de perceuses dans de la viande crue de hamburgers, a révélé le procureur du comté de Clinton, Andrew Wylie, dans un média local.
Mme Mitchell stockait la viande dans le frigidaire de l'atelier de confection, a-t-il précisé.
Un surveillant, qui a été suspendu depuis, donnait ensuite la viande aux deux prisonniers dans leur cellule.
Plus de 1000 membres des forces de l'ordre continuent à chercher les deux fugitifs sur une parcelle densément boisée de 194 kilomètres carrés, dans le comté de Franklin.
Une récompense de 100 000 dollars est offerte pour toute information permettant l'arrestation des deux meurtriers, qui figurent sur la liste des quinze fugitifs les plus recherchés par la police américaine.