jeudi, mai 07, 2015

«Si ce p'tit gars ne sautait pas à l'eau, on perdait Catherine» - Bobby Nolet

http://www.985fm.ca/regional/nouvelles/

Publié par Danielle Arsenault pour (Montréal) CogecoNouvelles le mercredi 06 mai 2015 à 13h51. Modifié à 14h04.
«Si ce p'tit gars ne sautait pas à l'eau, on perdait Catherine» - Bobby Nolet
Bobby Nolet a rencontré les médias mercredi/Cogeco Nouvelles
(Cogeco Nouvelles) - C'est un père ému qui a rencontré les membres de la presse mercredi alors que les recherches sont toujours en cours pour retrouver son fils disparu dans les eaux du bassin de Chambly, lundi soir.
Le cri du coeur de Bobby Nolet
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
Bobby Nolet a lancé un cri du cœur quand il a confié qu’il espérait rencontrer le jeune homme qui a sauvé la vie de l’amie de son fils qui l’accompagnait dans l’embarcation au moment du drame.
Selon le père, le geste de ce jeune homme a sauvé Catherine Desautels, âgée de 18 ans, d’une mort certaine.
«Le jeune homme qui a sauté à l’eau pour la sauver dans l’île Goyer, je veux qu’il se manifeste. Appelez la police St-Laurent. Je veux vous connaître. Sans ce jeune homme qui saute à l’eau et la personne âgée qui lui a lancé la corde pour la rentrer dans la maison et la réchauffer avant que l’ambulance arrive… Si ce p’tit gars ne sautait pas à l’eau, Catherine, on la perdait. Puis en perdant Catherine, on perdait la version officielle que mon fils avait sacrifié sa vie pour elle, a-t-il dit, la voix nouée par les sanglots et l’émotion.
«Je suis sûr que Catherine a travaillé fort pour sa vie, autant que mon fils a travaillé pour l’aider. C’est difficile, mais Catherine n’a pas à s’en vouloir pour ça. Je suis ici pour aller voir Catherine parce qu’elle continue les recherches et elle s’en veut. Je vais aller la voir et on va encore discuter. Ça fait trois jours que je la vois à tous les jours pour la sécuriser là-dessus. Ce n’est pas de sa faute, elle a fait ce qu’elle avait à faire, elle a survécu et il fallait qu’elle survive», a ajouté le père d’un courage extraordinaire.
Son fils de 18 ans, Rémy Nolet, est toujours porté disparu après être tombé à l'eau lundi soir d'une embarcation qui s'est renversée dans la la rivière Richelieu, près du bassin de Chambly.
Selon les premiers éléments d'enquête, ce sont les forts vents qui ont fait chavirer le canot qui était parti de l'île Demers, à Carignan.
Deux vestes de flottaison se trouvaient à bord de l'embarcation, mais n'auraient pas été portées. La jeune femme aurait cependant réussi à en prendre une au moment de l'accident. L'autre veste, de même que l'embarcation, ont été retrouvées par les secouristes.
(Avec La Presse Canadienne)