dimanche, août 21, 2016

L'empire Trump face à des dettes de 650 millions $

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

PUBLIÉ LE SAMEDI 20 AOÛT 2016 À 16 H 25
Le candidat républicain à la présidence des États-Unis, Donald Trump.
Le candidat républicain à la présidence des États-Unis, Donald Trump.
  
PHOTO : REUTERS/CARLO ALLEGRI
Les entreprises de Donald Trump ont accumulé au moins 650 millions de dollars américains en dettes, soit plus du double du montant avancé par le candidat républicain à la présidence durant sa campagne, révèle leNew York Times.
RADIO-CANADA AVEC AGENCE FRANCE-PRESSE
Le quotidien a fait appel à un institut d'études spécialisé dans l'immobilier pour analyser les données immobilières et financières du milliardaire, notamment ses immeubles de bureaux et ses parcours de golf.
Selon le New York Times, la fortune personnelle de Donald Trump dépend également de trois accords avec des partenaires ayant contracté des emprunts totalisant 2 milliards de dollars.

Cette somme s'ajoute ainsi aux 650 millions de dollars d'endettement cumulé par ses entreprises.
Si les partenaires de Donald Trump ne parvenaient pas à rembourser leurs emprunts, le magnat de l'immobilier n'en serait pas tenu responsable, mais la valeur de ses investissements réalisés en partenariat avec eux s'en trouverait gravement touchée.
Parmi les créanciers de l'empire Trump figurent une des principales banques de Chine ainsi que Goldman Sachs, la célèbre banque d'affaires que le candidat républicain accuse d'avoir favorisé sa rivale démocrate, Hillary Clinton.
Ces révélations pourraient embarrasser Donald Trump, en perte de vitesse dans les sondages. Le magnat de l'immobilier insiste régulièrement sur les réussites de son parcours en affaires, qu'il compare à la réalisation ultime du rêve américain.
M. Trump s'appuie beaucoup sur ce parcours pour témoigner de sa crédibilité et de sa capacité à gérer l'économie américaine. Le candidat américain a affirmé que sa fortune se situait autour de 10 milliards de dollars, un montant toutefois contesté par de nombreux experts.
Donald Trump a toujours refusé de rendre publique sa déclaration de revenus ou de permettre un audit indépendant de la santé de ses affaires