dimanche, avril 10, 2016

Une campagne publicitaire de 2 millions de dollars pour le gouvernement Couillard

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/

PUBLIÉ AUJOURD'HUI À 7 H 05
Carlos Leitao, ministre des Finances du Québec
Carlos Leitao, ministre des Finances du Québec   PHOTO : JACQUES BOISSINOT
Le gouvernement Couillard ne lésine pas sur les moyens pour faire connaître le contenu de son budget, déposé à la mi-mars, mais largement éclipsé par les événements politiques des dernières semaines. Radio-Canada a appris que la facture pour réaliser la campagne publicitaire du gouvernement pour en faire la promotion s'élève à près de 2 millions de dollars.
Un texte de Julie DufresneTwitterCourriel
La publicité est diffusée aux heures de grande écoute depuis le dépôt du budget. En ouverture, on y voit un couple qui planifie des travaux :
« - Notre plan, dit l'homme sur une trame sonore dynamique, c'est de bâtir notre rêve...
-... en faisant des choix durables », complète la femme.
À l'écran apparaît la phrase « Encourager la rénovation écoresponsable », l'une des mesures phares annoncées dans le dernier budget Leitao.
Publicité du gouvernement du Québvec (capture d'écran)
Image extraite de la publicité du gouvernement du Québec
S'ensuivent un travailleur, une jeune famille et un enseignant qui élaborent chacun leur tour la définition de leur plan.
Selon l'agence qui a conçu la campagne publicitaire pour le gouvernement, la publicité « vise à faire connaître certaines des nouvelles mesures budgétaires mises en oeuvre dans le cadre du Plan économique du Québec ».
En plus de deux messages télévisés, la campagne comprend une version pour la radio et une autre pour le web.
Montant de la facture pour les produire : 1,8 million de dollars.
Publicité du gouvernement du Québec (capture d'écran)
Image extraite de la publicité du gouvernement du Québec.
« Un bon investissement »
Dans les corridors de l'Assemblée nationale, le député libéral de La Prairie, Richard Merlini, aussi adjoint parlementaire du président du Conseil du Trésor et membre de la Commission des finances publiques, a défendu vendredi le choix du gouvernement.
« Effectivement, les coûts qui sont reliés à ça sont importants, mais c'est un bon investissement pour justement communiquer à la population, pour qu'ils aient cette information-là par rapport à l'excellent budget que nous avons déposé. »
« C'est une priorité pour les citoyens du Québec, a ajouté le député. Il faut bien informer la population et prendre les outils appropriés pour le faire. Voilà pourquoi nous avons décidé d'aller de l'avant avec ça, pour que les gens comprennent très bien les enjeux. »
Ce n'est pas la première fois que des campagnes publicitaires mettent en lumière des mesures budgétaires. Mais selon le ministère des Finances, en 2014 et en 2015, elles s'étaient limitées au web, et Québec y avait alloué environ 200 000 $.
Cette année, en plus des honoraires, les coûts de production et de placement publicitaire font grimper la facture.
Budget éclipsé
Le budget déposé le 17 mars a été largement éclipsé. Le jour même, l'Unité permanente anticorruption (UPAC) annonçait une série d'arrestations, dont celle de deux ex-ministres libéraux, Nathalie Normandeau et Marc-Yvan Côté. Puis, les événements qui ont mené à la démission de Sam Hamad de son poste de président du Conseil du Trésor ont pratiquement retenu toute l'attention médiatique sur la colline Parlementaire la semaine dernière.
Le ministre des Finances n'a d'ailleurs pas caché son agacement jeudi. « Il y a eu tous les événements des derniers jours, des dernières semaines, depuis le 17 mars. On n'a pas, à mon avis, assez parlé du budget », a dit Carlos Leitao le jour de la démission de Sam Hamad.
Les partis d'opposition outrés
Les publicités ont été orchestrées bien avant que l'actualité ne perturbe le programme politique. Mais peu importe, disent les partis d'opposition : le gouvernement n'a pas à utiliser ainsi l'argent des contribuables.
« Faut-il que ça aille assez mal pour qu'ils dépensent presque neuf fois plus qu'avant pour essayer de convaincre les Québécois que leur budget est bon? » s'est indigné le péquiste de Marie-Victorin, Bernard Drainville, qui avait déjà remarqué la publicité. « Bien sûr que je l'ai vue. Elle est partout! »
« Je considère personnellement que c'est un gaspillage de fonds publics indécent, surtout quand on sait les efforts demandés aux contribuables », a pour sa part commenté le député de la Coalition avenir Québec de La Peltrie, Éric Caire. « J'ai une certitude : que cet argent pourrait servir autrement, par exemple en baisses d'impôts », a-t-il ajouté.
Radio-Canada a demandé au ministère du comité exécutif - le ministère du premier ministre, qui indique les priorités du gouvernement - pourquoi avoir augmenté de la sorte le montant alloué à la promotion du budget? Pour toute réponse, on nous a indiqué que « le Plan économique du Québec comporte plusieurs mesures importantes qui touchent directement l'ensemble de la population » [....] et que « c'est la responsabilité du Secrétariat à la communication gouvernementale de faire connaître ces mesures aux citoyens afin qu'ils puissent bénéficier pleinement de leurs retombées ».