jeudi, avril 07, 2016

Pour une constituante

http://service.vigile.quebec/

Dans la foulée de la préparation de 2018
Courte note sur la position de Québec solidaire et du PQ

Tribune libre de Vigile
jeudi 7 avril

D’une façon ou d’une autre, pour y arriver, à cette constituante, il faut le pouvoir ou y être associé par une alliance avec le PQ. La logique de la Constituante pourrait très bien réussir si le PQ la partageait. Il est donc nécessaire de répondre aux invitations du PQ de négocier une feuille de route qui y conduirait.
On aura beau avoir la meilleure stratégie, attendre une victoire de QS impose un retard épouvantable à l’accession à l’indépendance qui pourrait être comblé par une alliance qui nous mettrait en position, et de battre Couillard, et d’en arriver à une plus rapide liberté comme nation. On ne peut remettre aux calendes grecques de nous donner le moyen politique de résoudre tant de problèmes au Québec qui sont étroitement liés à notre sujétion au Canada.
Je suppose que si je parle de deux sortes de sociale démocratie, l’une modernisée, et l’autre de tradition plus ancienne au Québec, je n’insulterai personne ni au PQ ni à Québec solidaire. Alors combien utile serait que les frictions s’apaisent et que se constitue une seule et même politique pour battre Couillard et s’essayer une autre fois à gagner le peuple québécois à une liberté plus grande.
On peut donc résumer les confrontations et les querelles en une chicane d’alliés potentiels, tous deux se réclamant de la sociale démocratie, qui, se regardant en chiens de faïence, risquent de faire avorter au profit de Libéraux déchus dans l’opinion, et la prise du pouvoir, et la relance pour de bon du projet indépendantiste.