samedi, avril 09, 2016

Attentats de Paris: l'arrestation de Mohamed Abrini en Belgique confirmée

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le vendredi 08 avril 2016 à 19h47.
Attentats de Paris: l'arrestation de Mohamed Abrini en Belgique confirmée
BRUXELLES — Un fugitif soupçonné d'avoir pris part aux attentats de Paris a été appréhendé en Belgique, vendredi, ont annoncé les autorités belges, après une intervention policière liée aux attaques du 22 mars à Bruxelles qui a mené à cinq arrestations au total.
Le suspect, Mohamed Abrini, pourrait être le mystérieux ≪homme au chapeau≫ qui a été vu en train de quitter l'aéroport Zaventem après les deux explosions, selon l'un des représentants. Si c'est le cas, cela voudrait dire que Mohamed Abrini a joué un rôle important dans les deux attentats menés par une cellule du groupe armé État islamique (ÉI) qui ont fait un total de 162 morts, soit 130 à Paris et 32 à Bruxelles.

Les autorités belges disent devoir effectuer d'autres vérifications avant d'en venir à cette conclusion. Le procureur Eric Van der Sypt a précisé que le parquet enquêtait pour savoir si l'homme était bel et bien la troisième personne impliquée dans l'attentat à l'aéroport.

Un autre homme arrêté vendredi, Oussama K. — aussi appelé Naim Al Ahmed —, avait été vu avec le kamikaze du métro de Bruxelles, Khalid El Bakraoui, juste avant les attentats du 22 mars.

Oussama K. apparaissait également sur des caméras de sécurité du centre commercial City 2 lorsque les sacs qui ont servi aux assaillants de l'aéroport de Bruxelles ont été achetés.

Les empreintes digitales et l'ADN de Mohamed Abrini avaient été découverts sur une voiture Renault Clio utilisée lors des attentats de Paris, ainsi que dans un appartement du quartier Forest, à Bruxelles, qui avait été fréquenté par Salah Abdeslam, un autre suspect des attaques dans la capitale française.

Les arrestations de vendredi se sont produites un jour après que les autorités belges eurent diffusé des photos et des vidéos du suspect de l'aéroport bruxellois. Cinq heures après les arrestations initiales, les autorités belges menaient toujours une rafle dans le même quartier d'Anderlecht, à Bruxelles.

Le gouvernement belge et les représentants de la sécurité du pays se sont rencontrés vendredi pour évaluer les retombées de l'opération policière.

Mohamed Abrini était le dernier suspect connu encore en cavale relativement aux attentats du 13 novembre à Paris, bien que son rôle exact dans le massacre n'ait jamais été expliqué publiquement.

Âgé de 31 ans, le petit délinquant belge d'origine marocaine se serait rendu en Syrie au début de l'été dernier, pays où son frère cadet est mort en 2014 alors qu'il faisait partie de la ≪brigade francophone≫ de l'ÉI.

Il n'avait pas été vu depuis la publication d'une vidéo captée par une caméra de surveillance le montrant dans le convoi transportant les auteurs des attaques de la capitale française. Mohamed Abrini avait des liens avec Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats parisiens tué dans un affrontement avec la police le 18 novembre à Saint-Denis, et est un ami d'enfance de Salah et Brahim Abdeslam.

L'homme a séjourné à plusieurs reprises à Birmingham, en Angleterre, l'an dernier, rencontrant de nombreux individus soupçonnés de se livrer à des activités terroristes, a indiqué un représentant des autorités européennes en matière de sécurité.

La source a ajouté que ces rencontres s'étaient déroulées à de multiples endroits, dont des cafés et des appartements.

Mohamed Abrini avait fait le trajet vers Paris en compagnie de Salah Abdeslam, qui est présentement détenu en Belgique en raison de son implication dans les attentats de Paris, 36 heures avant les attaques dans la capitale française.