mardi, mars 29, 2016

Un avion privé s'écrase aux Îles-de-la-Madeleine

http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/


Dernière mise à jour: 29-03-2016 | 14h25

LES ÎLES-DE-LA-MADELEINE - Le chroniqueur politique Jean Lapierre et plusieurs membres de sa famille pourraient se trouver dans l'avion nolisé qui s'est écrasé dans un champ du secteur Havre-aux-Maisons des Îles-de-la-Madeleine en fin d'avant-midi, mardi, a rapporté TVA Nouvelles.
La Sûreté du Québec (SQ) a reçu un appel d'urgence vers 11 h 40, mais en après-midi elle n'était toujours pas en mesure de préciser combien de personnes ont été blessés, ni quel était leur état de santé.
«Ce que je peux vous dire, c'est qu'il y avait une dizaine de passagers», a dit la porte-parole de la SQ Hélène Nepton. Certains ont été pris en charge par les services de secours.
Sur Twitter, le maire de la municipalité Les Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, a partagé deux photos qui en disent long sur la force de l'impact. On peut voir que le petit appareil s'est brisé en deux, à l'arrière, et on peut constater qu'un bout d'aile s'est détaché.
«L'avion est très très abîmé», a dit un témoin de l'écrasement, Antonin Valiquette à LCN. Il a mentionné que l'appareil avait perdu brusquement de l'altitude à quelques kilomètres de l'aéroport.
«L'impact a été très fort» et «aucune personne ne bougeait dans l'appareil», a poursuivi M. Valiquette, journaliste pour la station CFIM, qui s'est approché de l'avion juste après son écrasement.
«Des débris ont volé dans les airs», a ajouté M. Valiquette, en précisant que l'avion a glissé au sol sur plusieurs dizaines de pieds avant de s'immobiliser.
«Il y avait une forte odeur de kérosène», a-t-il précisé. L'avion ne semble toutefois pas avoir pris feu à la suite de l'écrasement et aucune fumée ne s'en dégageait.
Les conditions météorologiques n'étaient pas très bonnes puisqu'il y avait de forts vents de plus de 60 km/h, de la pluie et du brouillard.
Le Bureau de la sécurité des transports du Canada est chargé de l'enquête.