jeudi, mars 24, 2016

Sondage Léger : le PQ chauffe les libéraux

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par Jean-Simon Bui pour (Québec) CogecoNouvelles le jeudi 24 mars 2016 à 05h03. Modifié par 98,5 fm à 09h28.
Sondage Léger : le PQ chauffe les libéraux
Le chef du PQ et du Parti libéral, P.K. Péladeau et Philippe Couillard/Photo: La Presse Canadienne
(Cogeco Nouvelles) - Le Parti libéral (PLQ) et le Parti québécois (PQ)sont presque à égalité dans les intentions de vote des électeurs. Selon un sondage Léger/Journal de Québec/Le Devoir, le PLQ récolte mantenant 33 % de la faveur populaire, comparativement à 36 % en février. Non loin derrière, le PQ est à 30 % des intentions de vote.
Quant à la Coallition avenir Québec (CAQ), elle récolte 22 % tandis que Québec solidaire ferme la marche à 10 %.
La légère baisse profite à la fois aux péquistes et aux caquistes. Les troupes de Pierre Karl Péladeau gagnent un point par rapport au mois dernier, tout comme la Coalition avenir Québec, qui gagne un point.
Le PLQ perd notamment des plumes au sujet des francophones. Si des élections générales avaient lieu aujourd'hui, les Québécois éliraient un gouvernement minoritaire.
Notons que dans la foulée de l'arrestation récente de l'ex-ministre libérale Nathalie Normandeau par l'UPAC, 78 % des personnes interrogées ont répondu s'attendre à ce que d'autres politiciens soient arrêtés pour fraude et corruption dans un avenir rapproché.
De plus, 79 % des personnes interrogées affirme avoir peu ou pas confiance aux politiciens. Selon les 46 % répondants, une minorité des politiciens sont corrompus. Pire encore, 31 % des personnes sondées disent qu'une majorité sont corrompus.
Par ailleurs, certaines donnés du budget du ministre des Finances Carlos Leitao semblent insatisfaire une bonne part (47 %) des Québécois. M. Leitao a dédié la majorité des surplus au remboursement de la dette alors que plusieurs répondants auraient souhaité que cet argent soit réinvesti dans les services publiques ou encore dans la baisse des taxes et des impôts.
L'étude a été réalisée par le biais d’un sondage internet auprès de 1007 Québécois ayant le droit de vote au Québec, le 21 et le 22 mars 2016 dans toutes régions de la province. (Source: Le Journal de Québec)