mardi, mars 22, 2016

La Belgique est un «film d'horreur», déplore Donald Trump

http://fr.canoe.ca/infos/international/

22-03-2016 | 09h39

WASHINGTON - Le candidat à la présidentielle américaine Donald Trump a dépeint la situation en Belgique touchée par des attentats meurtriers mardi matin comme un «film d'horreur», assurant que la capitale belge était devenue «une catastrophe».
«Vous souvenez-vous combien Bruxelles était un endroit beau et sûr. Ce n'est plus le cas, c'est un monde différent! Les États-Unis doivent être vigilants et intelligents», a commenté le républicain dans un tweet, avant de prendre la parole dans les matinales de plusieurs télévisions.

Do you all remember how beautiful and safe a place Brussels was. Not anymore, it is from a different world! U.S. must be vigilant and smart!

«Bruxelles était une belle ville, il y avait zéro violence. Et maintenant c'est devenu une catastrophe, un désastre total», a-t-il insisté sur Fox news, profitant de l'interview téléphonique pour réitérer sa proposition d'interdire temporairement l'entrée des musulmans sur le sol américain de peur qu'un extrémiste ne se cache parmi eux.
«La Belgique n'est plus la Belgique (...) La Belgique est devenue un film d'horreur. Des choses horribles se produisent. Les gens partent, ont peur. Et tout cela franchement parce que les gens ne s'intègrent pas», a-t-il déclaré dans l'émission Today show de la chaîne NBC.
«Nous ne permettrons pas que cela se produise dans notre pays. Si cela venait à se produire, nous trouverions les responsables et ils souffriraient grandement», a-t-il menacé.
«Comme tous les Américains, les images de ce carnage m'écoeurent», a commenté son concurrent des primaires John Kasich, tandis que l'ultra-conservateur Ted Cruz assurait: «ces attaques terroristes ne sont pas des incidents isolés (...) l'islam radical est en guerre contre nous».
Sur Fox news, Donald Trump qui est décrié pour ses propos anti-immigration et ses incitations à la violence lors de réunions électorales, a également commenté l'arrestation vendredi à Bruxelles du suspect-clé des attentats de Paris, Salah Abdeslam.
«La police n'a aucune pénétration dans le quartier» où il a été arrêté, a estimé M. Trump. «Il est l'homme le plus recherché du monde. Et il vivait là, juste sous leur nez», a-t-il ajouté.
Bruxelles a été la cible mardi matin de plusieurs attentats terroristes, avec de puissantes explosions à l'aéroport international et dans le métro qui ont fait au moins 26 morts et des dizaines de blessés.