lundi, février 22, 2016

Le ministre de l'Éducation, Pierre Moreau, doit subir des traitements

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 22 février 2016 à 17h39. Modifié par Jacques Thériault à 18h12.
Le ministre de l'Éducation, Pierre Moreau, doit subir des traitements
QUÉBEC ? Les nouvelles sont mauvaises pour le nouveau ministre de l'Éducation, Pierre Moreau, qui doit de nouveau s'absenter du travail pour subir des traitements médicaux.
Son absence a provoqué un remaniement du conseil des ministres, moins d'un mois après le précédent.

Le premier ministre Philippe Couillard a ainsi annoncé en début de soirée que Sébastien Proulx, actuel ministre de la Famille, assumera une partie des fonctions de M. Moreau, soit celles qui concernent l'éducation primaire et secondaire. Hélène David hérite pour sa part des responsabilités liées à l'éducation supérieure, mais elle cède ses responsabilités de ministre de la Culture et des Communications à Luc Fortin.

Les symptômes de M. Moreau semblent annoncer un diagnostic de néoplasie, soit une multiplication des cellules indiquant une tumeur pouvant être cancéreuse.

L'annonce a été faite lundi par son cabinet.

Il a subi dernièrement des biopsies et les résultats devraient permettre de confirmer le diagnostic.

M. Moreau devra subir des traitements à très court terme et par voie de conséquence ralentir ses activités professionnelles pendant au moins quelques mois, sur ordre de ses médecins.

Un des poids lourds du gouvernement, l'ex-ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique avait subi un malaise le jour même de son assermentation le 28 janvier comme ministre de l'Éducation. Il avait dû être assermenté d'urgence, dans l'antichambre du Salon rouge, avant d'être transporté en ambulance à l'hôpital.

Une batterie de tests n'avait pas permis d'identifier clairement la source du problème, qu'on imaginait d'origine virale.

M. Moreau n'est revenu au travail que quelques jours, la semaine dernière, visiblement amaigri après quelques semaines de repos et de tests médicaux.