lundi, février 22, 2016

Le déficit du gouvernement Trudeau devrait atteindre 18,4 milliards $

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 22 février 2016 à 11h57. Modifié par Christine Roger à 12h15.
Le déficit du gouvernement Trudeau devrait atteindre 18,4 milliards $
OTTAWA - Le gouvernement Trudeau prévoit un déficit d'au moins 18,4 milliards $ l'an prochain, soit environ cinq fois le montant de 3,9 milliards $ qui figurait dans la mise à jour économique présentée il y a environ trois mois.
Cela signifie que le manque à gagner pourrait franchir la barre des 20 milliards $ en tenant compte des promesses électorales du gouvernement Trudeau, qui seront détaillées dans le budget déposé le 22 mars.

Le ministre des Finances Bill Morneau a choisi d'annoncer cette mauvaise nouvelle dans un centre communautaire d'Ottawa, où il a également tenté de rassurer les Canadiens qui seraient tenté de remettre en question leur vote d'octobre dernier.

«Compte tenu de la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui, les Canadiens ont fait le bon choix en votant pour le Parti libéral», a dit M. Morneau.

Ottawa s'attend également à un déficit de 15,5 milliards $ pour l'exercice 2017-2018, par rapport à celui de 2,4 milliards $ prévu l'automne dernier.

Ces estimations n'incluent pas les milliards de dollars rattachés aux engagements électoraux — comme les investissements dans les infrastructures — qu'Ottawa doit chiffrer dans le prochain budget.

Le gouvernement libéral mise sur ces promesses afin de redonner un élan à l'économie canadienne et de stimuler la création d'emplois.

Les prévisions dévoilées lundi tablent sur un baril de pétrole à 40 $ en 2016, en baisse par rapport aux 54 $ anticipés dans la dernière mise à jour économique, ainsi que sur une croissance économique de 1,4 pour cent.

Elles sont moins élevées d'environ 2 milliards $ par année en raison des changements annoncés par Ottawa aux fourchettes d'imposition ainsi qu'aux activités du pays au Moyen-Orient.

Ottawa a également ajusté sa prévision de déficit pour 2015-2016, qui devrait se chiffrer à 2,3 milliards $ plutôt qu'à 3 milliards $, tel qu'anticipé précédemment.

Le gouvernement fédéral établit généralement ses prévisions fiscales en tenant compte de celles des économistes du secteur privé, qui ont rencontré le ministre des Finances Bill Morneau plus tôt ce mois-ci.

Le ministre attribue la révision à la baisse au plongeon des prix de l'or noir ainsi qu'à une croissance économique moins élevée qu'anticipée aux États-Unis et dans le reste du monde.

«Les temps sont durs pour de nombreux Canadiens partout au pays, et dans cette situation, un gouvernement moins ambitieux aurait profité de ces conditions pour se cacher, effectuer des compressions ou être trop prudent», a dit M. Morneau.

Le ministre fédéral des Finances doit également comparaître devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes ce mardi. Il devrait faire valoir qu'il est plus important que jamais pour le gouvernement Trudeau d'investir dans l'économie afin de stimuler la croissance.

Récemment, le premier ministre Justin Trudeau avait concédé que son gouvernement ne parviendrait probablement pas à respecter sa promesse de garder le déficit sous la barre des 10 milliards $ en 2016-2017.