lundi, février 29, 2016

Conférence Manning : Justin Trudeau ne finira pas son premier mandat, selon Kevin O'Leary

Publication: 
OTTAWA - Kevin O’Leary pense que Justin Trudeau ne terminera pas son premier mandat comme premier ministre et que les libéraux devront se trouver un nouveau chef avant la prochaine élection fédérale.
« Regardez-le aller », a dit l’ancien dragon de l’émission Dragons’s Den, qui pourrait se lancer dans la course au leadership du Parti conservateur du Canada. « Regardez-le aller. »
kevin oleary
« Le mandat de Trudeau va finir en catastrophe économique. Le budget que je vois venir affichera un déficit entre 40 et 45 milliards de dollars. Un tiers de cela va être gaspillé parce que le gouvernement ne peut pas dépenser autant d’argent – peu importe le parti », a-t-il dit au téléphone, en direct de la Floride.
« Je l’ai regardé, pendant ses 60 premiers jours, dépenser quatre milliards de dollars sans créer un seul emploi au Canada. Si c’est une indication du reste de son mandat, ça va finir très mal. Pas seulement pour lui, mais pour tous les Canadiens. »
Le chiffre de 4 G$ provient du journaliste de Sun Media, David Akin, qui a calculé toutes les annonces de dépenses du gouvernement libéral à partir de leur assermentation, le 4 novembre 2015, jusqu’au 12 février 2016. Akin a découvert que la majorité de l’argent serait distribué pour des projets à l’étranger, tel que la promesse d’envoyer 1,6 milliard de dollars pour une mission humanitaire en Irak, en Syrie et en Jordanie.
« Si je me lance »
O’Leary doit prendre la parole lors de la conférence Manning à Ottawa, vendredi, une sorte de grande-messe des conservateurs au Canada. Il prononcera un discours intitulé « Si je me lance, voici comment je m’y prendrais » (If I Run, Here’s How I’d Do It).
Il veut parler de ce qu’il veut faire, c’est-à-dire introduire de meilleures politiques économiques et fiscales.
« Je commence à réaliser, province par province, mandat par mandat, que nous avons droit à une combinaison d’incompétence et de médiocrité », a-t-il dit auHuffPost. « Où est-il écrit que les contribuables canadiens doivent subir cela? Je ne sais pas pourquoi nous devons constamment tolérer les pires décisions économiques, encore et toujours, dans chaque province. Alors j’ai dit c’est assez. Je suis un payeur de taxes, j’ai payé pour ça! »
O’Leary ne croit pas que les gouvernements peuvent dépenser afin de relancer l’économie – comme Trudeau l’entend. Les libéraux disent qu’avec des taux d’intérêt bas et une économie faible, il n’y a pas de meilleur moment pour investir dans les projets d’infrastructure et créer plus d’emplois.
L’homme d’affaires, qui a été comparé à l’Américain Donald Trump, pense que les gouvernements sont inefficaces et bousillent les projets lorsqu’ils sont impliqués.
« Si l’on regarde à ce que le Parti conservateur a fait en 2009 [lors de la récession économique], on se rend compte que les dépenses gouvernementales n’ont créé aucune richesse – elle est venue du secteur privé », a-t-il affirmé.
Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais par Catherine Lévesque.