vendredi, décembre 11, 2015

Quand le baron de la drogue mexicaine menace Daech

http://www.lematin.ch/monde/

AVERTISSEMENT
  
L’État islamique aurait détruit un important lot de drogue du cartel mexicain de Sinaloa. Furieux, Joaquin «El Chapo» Guzman aurait menacé Abou Bakr al Baghdadi, le chef de l'EI.

Par K. A.. Mis à jour le 11.12.2015
«Ce n’est pas à vous de dicter le monde. Je plains le prochain fils de p*** qui essaiera de se mêler des affaires du cartel de Sinaloa. Je lui arracherai le cœur et la langue», aurait-il écrit dans un e-mail.
Image: AFP
«Ce n’est pas à vous de dicter le monde. Je plains le prochain fils de p*** qui essaiera de se mêler des affaires du cartel de Sinaloa. Je lui arracherai le cœur et la langue», aurait-il écrit dans un e-mail.

Apprendre la destruction d'une importante cargaison de drogue vous appartenant a de quoi vous rendre furieux. Ambitieux dans son genre, le plus grand narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman a voulu étendre son business au Moyen-Orient et renforcer ses liens avec les princes de l'industrie pétrolière. Seul hic, il aurait sous-estimé la potentielle réaction de l’État islamique face à un trafic de ce genre. En effet, les drogues sont totalement prohibées par les islamistes radicaux qui auraient donc intercepté et détruit ses cargaisons de drogues.
La nouvelle a été loin de ravir le baron qui s'était échappé le 12 juillet dernier de la prison d'Altiplano. En réaction, il n'a pas hésité à menacer l'ennemi public n°1 des États-Unis au travers d'un e-mail, très peu courtois: «Vous (Daech, ndlr.) n’êtes pas des soldats. Vous n’êtes rien d'autre que des mauviettes faibles. Votre Dieu ne pourra pas vous protéger de la véritable terreur que mes hommes vous imposeront si vous continuez à intervenir dans mes opérations. Ce n’est pas à vous de diriger le monde. Je plains le prochain fils de p*** qui essaiera de se mêler des affaires du cartel de Sinaloa. Je lui arracherai le cœur et la langue»
A en croire le site sputniknews.com, c'est unblogueur mexicain, connu pour ses liens avec certains membres du cartel, qui aurait intercepté ce courriel.(Le Matin)