vendredi, décembre 18, 2015

Fraude: Carole Morinville plaide coupable

http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/

MONTRÉAL - Carole Morinville, cette ex-représentante en assurances collectives qui est accusée d'avoir fraudé une soixantaine de clients, dont l'actrice Karine Vanasse, pour un montant d'environ 3,5 millions $, a plaidé coupable jeudi au palais de justice de Montréal.
La cause avait été reportée à plusieurs reprises au cours des dernières années. En juin 2014, les avocats avaient convenu de faire en sorte d'écourter les délais de règlement des dossiers.
Plusieurs épargnants, dont des retraités, ont été victimes de la fraudeuse.
«Je crois que Carole Morinville utilise tous les moyens pour reporter son dossier, car j'imagine qu'elle a peur de faire de la prison, avait dit avec agacement la première épargnante à avoir dénoncé publiquement l'affaire, Marie-Noëlle Déry, en 2014. J'ai 72 ans, j'espère voir la fin de cette affaire avant ma propre fin. J'ai perdu beaucoup d'argent et il n'y a pas un soir où je ne m'endors pas sans y repenser.»
Les faits reprochés à Carole Morinville se seraient produits entre le 7 octobre 2005 et le 25 août 2010. Son entreprise avait été placée en faillite le 25 août 2010.
Son domicile situé à l'Île-des-Sœurs, à Montréal, avait été perquisitionné le 16 novembre de la même année dans le cadre d'une enquête menée conjointement avec l'Autorité des marchés financiers (AMF). Elle avait été arrêtée le jour même.

STRATAGÈME

Après avoir enquêté, l'Autorité des marchés financiers (AMF) avait accusé la représentante en assurances d'avoir floué une soixantaine d'épargnants. Dans cette affaire, Karine Vanasse aurait été fraudée pour plus de 100 000 $.
Selon l'AMF, Carole Morinville avait mis sur pied un stratagème qui lui aurait permis de récupérer frauduleusement près de 2 millions $. Elle avait été formellement accusée en cour en février 2011, faisant face à des accusations de fraude, fabrication de faux documents et d'entrave à la justice en ayant incité certaines personnes à rendre un faux témoignage ou une fausse déclaration.
La cause a été reportée près d'une dizaine de fois depuis février 2011, les avocats des deux parties ayant de la difficulté à s'entendre.
Fin 2011, Carole Monrinville avait été déclarée coupable d'appropriations de fonds par le comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière.
L'Autorité des marchés financiers avait annoncé en mai 2011 qu'elle indemniserait les personnes ayant été fraudées pour un montant de 1,6 million $.