lundi, novembre 23, 2015

Syrie : l'armée russe a bombardé 472 cibles "terroristes" en 48 heures

http://www.lepoint.fr/monde/

L'aviation russe a reçu l'ordre de tirer à vue sur les camions-citernes transportant des produits pétroliers dans les zones contrôlées par Daech.



Publié le  | Le Point.fr
L'armée russe a bombardé 472 cibles "terroristes" en 48 heures.

L'armée russe a annoncé lundi qu'elle avait bombardé 472 « cibles terroristes » enSyrie ces 48 dernières heures, affirmant notamment avoir détruit des « colonnes de camions-citernes » et des raffineries de l'organisation État islamique dans le nord et l'est du pays. « Ces cibles, dans les régions de Palmyre, Deir ez-Zor et Raqa, sont contrôlées par les terroristes et représentent une de leurs principales sources de financement », a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Au total, les avions russes ont effectué 141 sorties dans les provinces d'Alep (Nord-Ouest), d'Idleb (Nord-Ouest), de Lattaquié (Ouest), de Hama (Centre), de Homs (Centre), de Raqqa (Est), de Deir ez-Zor (Est) et dans la région de la capitale, Damas.
Ces régions ne sont pas toutes contrôlées par les djihadistes de l'organisation État islamique. « Dans la province de Raqqa, deux colonnes de véhicules transportant du pétrole vers des raffineries contrôlées par l'EI » ont été détectées, note le communiqué, qui précise que des bombardiers Su-34 ont détruit « 80 véhicules » et bombardé une raffinerie située à 50 kilomètres au sud de Raqqa. Un réservoir de pétrole a également été détruit à 50 kilomètres au nord de Deir ez-Zor, selon la même source. L'aviation russe a reçu l'ordre la semaine dernière de tirer à vue sur les camions-citernes transportant des produits pétroliers dans les zones contrôlées par Daech afin de tarir la principale source de revenus de l'organisation jihadiste.

De lourdes pertes infligées aux groupes terroristes

« Sur les cinq derniers jours, plus de 1 000 camions-citernes transportant du pétrole brut vers des raffineries ont été détruits », affirme encore le communiqué. Selon l'armée russe, les « groupes terroristes » ont subi de lourdes pertes, notamment à Seraqeb, dans la province d'Idleb, et à Qalaat al-Madiq, dans la province de Hama. La province d'Idleb est sous le contrôle de l'Armée de la conquête, composée de djihadistes, tels que le Front Al-Nosra, et de groupes islamistes. Dans son communiqué, le ministère russe dénonce par ailleurs « les accusations sans preuves et citant des témoins anonymes » de l'armée américaine, qui accuse l'aviation russe de bombarder l'opposition syrienne modérée.
Les médias officiels syriens ont affirmé lundi que l'armée syrienne avait repris à l'EI le contrôle de Mahin et du village de Hawarine, dans le centre de la Syrie, appuyée par des avions et des hélicoptères russes. Depuis le 30 septembre, la Russie dit procéder quotidiennement à des frappes aériennes contre des cibles « terroristes » afin de soutenir les opérations militaires du régime de Damas, dont elle est le principal allié.