lundi, novembre 23, 2015

Réfugiés syriens : le rôle de Valcartier se précise

http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/

Base militaire de Valcartier
Base militaire de Valcartier  Photo :  ICI Radio-Canada/Cimon Leblanc

D'après les informations de Cathy SenayTwitterCourriel
Les militaires de la base de Valcartier sont appelés à jouer un rôle central au Québec dans l'accueil et l'hébergement des réfugiés syriens. Des directives précises ont été acheminées par la haute direction des Forces armées canadiennes.
Radio-Canada a obtenu les directives signées par le brigadier général Stéphane Lafaut, commandant de l'Armée, de la Marine et de la Force aérienne pour le Québec.
Le document spécifie notamment que les militaires de Valcartier devront être prêts à appuyer « des tâches d'immunisation et soins médicaux » et à fournir des zones de quarantaine validées.
Dans certains cas, précise l'ordre d'avertissement, les réfugiés « n'auront peut-être pas fait l'objet d'un contrôle médical et d'un contrôle de sécurité complet ».
Aussi, un « plan de bien-être et maintien du moral pour les réfugiés » sera élaboré. Des endroits de culte et des espaces communautaires sont par exemple prévus. La haute direction des Forces canadiennes demande que des traducteurs soient embauchés. Un document d'accueil comportant « les règles applicables sur la base » sera remis aux nouveaux arrivants.
La Force de réserve pourrait aussi être appelée en renfort. Un regroupement pour les réservistes se tiendra mercredi matin.
Des familles surtout
Seules des familles syriennes seront accueillies au Canada.Seules des familles syriennes seront accueillies au Canada.
Tel que révélé par le réseau anglais de Radio-Canada, seules les femmes et les familles comptant d'un à trois enfants en général seront sélectionnées pour venir au Canada.
Les Forces armées canadiennes fourniront des logements temporaires pour une durée de 6 mois pour un minimum de 13 000 réfugiés à travers le Canada.
Le Québec et l'Ontario ont été identifiés pour l'accueil et l'hébergement initial des réfugiés. Une fois les capacités maximales des deux provinces atteintes, d'autres centres du pays seront utilisés.
Au Québec, la base militaire de Bagotville au Saguenay-Lac-Saint-Jean, notamment, doit aussi accueillir des réfugiés.
Les premiers avions de réfugiés atterriront au pays le 1er décembre.