vendredi, novembre 20, 2015

Pour ses 40 ans, la FCFA reçoit des garanties de la ministre Joly

http://ici.radio-canada.ca/regions/ottawa/

Mise à jour le jeudi 19 novembre 2015 à 22 h 58 HNE
Mélanie Joly, ministre responsable des langues officielles.
Mélanie Joly, ministre responsable des langues officielles.  Photo :  ICI Radio-Canada

La Fédération des communautés francophones et acadiennes (FCFA) du Canada célèbre cette année ses 40 ans d'existence. Jeudi soir, plusieurs membres de la communauté se sont rassemblés à Ottawa, en présence de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, pour souligner cet anniversaire.
Mme Joly, qui est aussi la ministre responsable des langues officielles, a prononcé un discours devant une cinquantaine de personnes.
La ministre a abordé notamment la révision du plan pluriannuel en matière de langues officielles, comme le mentionnait sa lettre de mandat.
Elle a aussi évoqué la question de la Loi sur les langues officielles. Mme Joly soutient qu'elle s'assurera personnellement que l'offre des services fédéraux respecte la réglementation en vigueur.
« Je veillerai aussi avec mon collègue du Conseil du Trésor, Scott Brison, à ce que tous les services fédéraux soient dispensés en conformité totale avec la Loi sur les langues officielles », a-t-elle ainsi lancé sous les applaudissements de la salle.
« C'est la politique de travailler ensemble, d'inclusion et clairement, ce qu'on a entendu ce soir, c'est que c'est non seulement bien reçu, mais c'est très différent de ce qui a été fait au cours des neuf dernières années. »— Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien
Par ailleurs, la ministre Joly n'a pas hésité à mettre en valeur les changements que son gouvernement allait opérer. Elle estime que le cabinet de Justin Trudeau représente un renouveau pour plusieurs, notamment la communauté francophone.
« Ce qu'on a démontré au cours des deux dernières semaines, c'est le changement d'attitude : la façon de communiquer, la transparence, l'ouverture, la collaboration, et c'est exactement ce qu'on va faire avec les différentes communautés francophones et acadienne », a-t-elle souligné.
La FCFA rassurée, mais vigilante
À la suite dévoilement du nouveau Cabinet, début novembre, la FCFA avait été étonnée de voir disparaître le titre de ministre responsable des Langues officielles, affirmant que cela envoyait un « drôle de message ».
L'équipe du nouveau premier ministre avait par la suite précisé que Mme Joly serait responsable de ce portefeuille.
Cet épisode est désormais de l'histoire ancienne pour la présidente de la Fédération, Sylviane Lanthier. « En fait, on est très contents de l'approche des libéraux. Il y a un vent de fraîcheur. Je pense que les gens sont très optimistes. Certains dossiers importants pour nous ne se réglaient pas aussi vite qu'on l'aurait voulu », a-t-elle indiqué en faisant référence au gouvernement Harper.
« On veut faire en sorte que ces nouveaux députés comprennent aussi qu'est-ce que la francophonie et pourquoi c'est si important qu'on soit présents et bien actifs. »— Sylviane Lanthier, présidente de la FCFA

Mme Lanthier rappelle néanmoins que son organisation mettra un point d'honneur à ce que le gouvernement Trudeau saisisse bien les enjeux de la francophonie partout au Canada.
Avec des informations d'Andréanne Apablaza