dimanche, novembre 15, 2015

Les attentats de Paris et la lutte contre le terrorisme au cœur du sommet du G20

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le dimanche 15 novembre 2015 à 7 h 24 HNE   Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Les dirigeants du G20 réunis en Turquie
Les dirigeants du G20 réunis en Turquie  Photo :  Jonathan Ernst / Reuters

Deux jours après les attentats de Paris, les travaux du sommet du G20 qui débute aujourd'hui à Antalya, en Turquie, risquent d'être monopolisés par la question de la lutte antiterroriste.
Les dirigeants américain, russe et européens - à l'exception du président François Hollande - participent à cette réunion consacrée, entre autres, à la lutte antiterroriste et la crise des migrants.
Dimanche, les chefs d'État et de gouvernement du G20 ont publié une déclaration en réaction aux attaques de Paris, qui ont fait au moins 129 morts et qui ont été revendiquées par le groupe armé État islamique (EI). Malgré de profondes divergences sur la Syrie, les dirigeants disent vouloir envoyer un message d'unité contre la terreur djihadiste.
Dans cette déclaration, le G20 condamne les « odieux attentats de Paris » et promet de rester uni dans la lutte contre le terrorisme et le groupe armé État islamique.
« Nous sommes confrontés à une offensive terroriste concertée. Cet acte terroriste n'est pas dirigé seulement contre la France, mais contre toute l'humanité », a dit le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse conjointe avec Barack Obama.
En outre, les états membres déclarent qu'ils s'attaqueront au financement du terrorisme, promettent de renforcer les contrôles aux frontières et dans le trafic aérien et d'améliorer l'échange d'information entre pays.
La France dit qu'elle attend des chefs d'État et de gouvernement du G20 des « décisions concrètes » principalement contre le financement du terrorisme.
Réponse à la crise migratoire
Par ailleurs, les dirigeants vont reconnaître lundi que la crise migratoire constitue un problème mondial à traiter de façon coordonnée, selon le projet de déclaration finale obtenue par Reuters.
« Nous appelons tous les États à contribuer à la résolution de cette crise et à en partager le fardeau, notamment avec la relocalisation des réfugiés, des mesures concernant l'accueil humanitaire, l'aide et les efforts humanitaires pour faire en sorte que les réfugiés aient accès aux services, à l'éducation et aux opportunités professionnelles », peut-on y lire.
Les États membres du G20 devraient promettre d'accroître leur aide financière en faveur des organisations internationales impliquées dans la résolution de la crise et de s'attaquer aux racines du problème.
Justin Trudeau en Turquie
Le premier ministre canadien Justin Trudeau devra notamment justifier sa décision de mettre fin aux frappes menées par le Canada en Irak et en Syrie. Justin Trudeau a réitéré qu'il n'a pas l'intention de revenir sur sa décision, malgré les attentats de Paris. Il affirme que son ministre de la Sécurité publique ainsi que les agences policières et de sécurité nationale sont à l'oeuvre. « Nous faisons tout le nécessaire pour garder les Canadiens en sécurité », dit-il.
Justin Trudeau a de nouveau offert son soutien à la France. « Je veux assurer tous nos cousins français que le Canada sera là pour vous pendant ces temps difficiles et dans les semaines et mois à venir. »
Avec les informations de Madeleine Blais-Morin