vendredi, novembre 13, 2015

L'Autriche renonce à sa une clôture anti-migrants avec la Slovénie

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le vendredi 13 novembre 2015 à 08h12. Modifié par Charles Payette à 08h25.
L'Autriche renonce à sa une clôture anti-migrants avec la Slovénie
Freedigitalphotos.net
BERLIN - Le gouvernement autrichien renonce pour le moment à ériger une clôture le long de sa frontière avec la Slovénie.
La ministre des Affaires étrangères Johanna Mikl-Leitner a dit que cette décision a été prise à la demande des dirigeants slovènes.

Elle a ajouté que l'Autriche se réserve le droit d'ériger cette clôture ultérieurement si cela est nécessaire pour encadrer l'arrivée des migrants sur son territoire, ce qui pourrait être fait en 48 heures.

La Slovénie a indiqué vendredi que 180 000 personnes sont arrivées depuis la mi-octobre, dont 12 000 jeudi et vendredi matin.

Le groupe humanitaire Amnistie internationale a demandé aux pays du G-20, dont fait partie le Canada, de déposer un plan concret pour accueillir les réfugiés et financer leurs besoins, avant l'ouverture d'un sommet en Turquie.

Le groupe a reproché aux pays du G-20 d'assister passivement à la crise des réfugiés, et même de les empêcher dans certains cas de se rendre en sécurité. Il a notamment pointé du doigt la Russie et l'Arabie saoudite comme étant deux pays bien nantis qui ont témoigné «d'un manque de compassion estomaquant à l'endroit de ceux qui fuient des conflits brutaux et la persécution».

Le sommet du G-20 se déroulera en Turquie, un pays qui accueille déjà quelque 2,2 millions de réfugiés syriens.

Un rapport financé par Oxfam, une autre organisation caritative, témoigne des sévices dont auraient été victimes des migrants qui ont traversé la Bulgarie pour se rendre en Europe.

L'enquête a été menée auprès d'une centaine de personnes par une organisation serbe pour le compte d'Oxfam. Les réfugiés ont raconté avoir été battus, volés et même attaqués par des chiens de la police pendant leur périple en Bulgarie. Sept personnes sont portées disparues.

Oxfam demande à l'Union européenne, dont la Bulgarie est membre, d'intervenir.