jeudi, novembre 19, 2015

La Caisse de dépôt investit 2 milliards dans Bombardier Transport

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/economie/

Mise à jour le jeudi 19 novembre 2015 à 7 h 12 HNE
Représentation du train de Bombardier construit pour la société de transport de San Francisco.
Représentation du train de Bombardier construit pour la société de transport de San Francisco.  Photo :  Bombardier

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) investit deux milliards de dollars dans la division transport de la société québécoise Bombardier. La Caisse met ainsi la main sur 30 % de Bombardier Transport et sur le contrôle de trois sièges au conseil d'administration de la division.
La Caisse de dépôt, qui constitue le bas de laine des Québécois, investit ainsi dans la nouvelle entité créée par l'entreprise, BT Hodco, pour diriger l'ensemble des activités de transports. Bombardier cherchait du financement pour cette nouvelle entité et envisageait la mise en vente d'actions.
« Une fois complétée, la transaction annoncée aujourd'hui cristallisera la valeur de Bombardier Transport et renforcera la situation financière de Bombardier sans accroître sa dette », explique le communiqué de l'entreprise. La transaction renforce la situation financière de la société dont la division des transports atteint une valeur de 6,7 milliards de dollars.
Président et chef de la direction de Bombardier inc. depuis février dernier, Alain Bellemare prendra la tête du nouveau conseil d'administration de BT Holdco dont trois sièges seront nommés par la CDPQ.
« Bombardier Transport est un chef de file mondial de l'industrie du transport sur rail avec un carnet de commandes robuste, des revenus prévisibles et un potentiel de croissance considérable, a déclaré le président et chef de la direction de la Caisse, Michael Sabbia. Les incitatifs de performance puissants qui sont au cœur de cette transaction de même que le plan d'affaires pour améliorer l'exécution n'ont qu'un seul objectif : créer davantage de valeur dans Bombardier Transport. »
C'est la deuxième fois en moins d'un mois que le Québec injecte des sommes importantes dans la société québécoise. Le gouvernement du Québec a injecté 1,3 milliard de dollars pour soutenir le développement du nouveau modèle d'avion de Bombardier, la C Series, dont le développement a pris du retard.
Bombardier a créé une entité pour isoler la division de la C Series, dans laquelle le gouvernement québécois détient désormais près de 50 % des actifs, du reste de sa division aéronautique.
Le gouvernement fédéral pourrait également investir de l'argent au sein de l'entreprise qui lui a remis une demande chiffrée en ce sens.
Bombardier Transport, qui possède une usine à La Pocatière, au Québec, compte 39 700 employés dans le monde. Le siège social de la division se trouve toutefois en Allemagne.