mercredi, novembre 18, 2015

Deux vols d'Air France menacés, atterrissage à Halifax

http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/

Deux vols d'Air France menacés, atterrissage à Halifax
L'avion d'Air France, sur le tarmac de Salt Lake City.Photo George Frey / AFP
Dernière mise à jour: 17-11-2015 | 23h19
HALIFAX - Deux vols d'Air France ayant quitté Washington et Los Angeles en direction de Paris ont été détournés mardi soir, pour des raisons de sécurité. Ils ont été redirigés respectivement vers les aéroports d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, et de Salt Lake City, dans l'Utah a confirmé la compagnie aérienne.
Dans un communiqué intitulé «Menaces à la bombes des vols AF065 et AF055», Air France a indiqué que ces deux vols ont fait «l'objet de menaces anonymes reçues par appel téléphonique après leurs décollages respectifs».
Ces menaces ont été prises au sérieux et ont forcé des modifications de l'itinéraire de vol.
Les déplacements des appareils ont pu être suivis sur le site flightradar24.com, où sont répertoriés en temps réel tous les vols réguliers sur la planète.
L'un des appareils, un Airbus 380, avait quitté Los Angeles avant d'être redirigé vers l'aéroport de Salt Lake City.
Un deuxième avion, un Boeing 777, en partance de Washington cette fois, a atterri à Halifax, en Nouvelle-Écosse. La GRC a confirmé que 262 passagers et membres de l'équipage ont été évacués. Des chiens, entraînés pour dépister des explosifs, ont amorcé leurs recherches. Des vérifications complètes devaient s'effectuer sur les appareils, les bagages et les passagers.
L'aéroport d'Halifax a précisé qu'une des pistes principales a été fermée, mais l'aéroport peut tout de même accueillir d'autres appareils dans ses autres corridors.
Les deux appareils ont pu se poser en toute sécurité, apparemment sans encombre.
Air France a mentionné qu'une enquête sera menée dans le but d'identifier l'origine de l'appel téléphonique.
En fin de nuit, l'aéroport d'Halifax a indiqué sur Twitter qu'aucune menace n'avait été trouvé à bord de l'appareil et que les passagers et membres d'équipage ont été envoyés dans des hôtels.
AUSSI SUR CANOE.CA