vendredi, novembre 27, 2015

André Drolet ne peut plus souhaiter «bonne fête» à ses électeurs

http://www.journaldemontreal.com/

Le député a reçu une lettre du DGEQ lui interdisant cette pratique


GENEVIÈVE LAJOIE
MISE à JOUR 
Le député libéral André Drolet.  Le député libéral André Drolet dénonce vigoureusement une décision du Directeur général des élections (DGEQ) qui lui interdit de téléphoner à ses électeurs pour leur souhaiter «bonne fête».
Reconnu comme un «gars de terrain», le député de Jean-Lesage s’adonnait jusqu’à tout récemment à une pratique peu commune: il appelait ses commettants le jour de leur anniversaire.
Priorisant les citoyens de 50 ans et plus, M. Drolet faisait de 50 à 60 appels par jour, sept jours sur sept.
«C’était toutes allégeances politiques confondues, ce n’était pas partisan du tout, c’était pour rejoindre mes citoyens, a-t-il confié à notre Bureau parlementaire. C’était du stock, au détriment de ma propre vie personnelle, mais je faisais ça, car je trouvais ça important.»
La loi l’interdit
Cette pratique a toutefois dû cesser en février dernier, jour où le député Drolet a reçu une lettre du DGEQ lui interdisant de se servir de la liste électorale pour souhaiter «bonne fête» aux citoyens de sa circonscription.
L’élu libéral a tenté deux fois plutôt qu’une de faire infirmer cette décision, sans succès. Le DGEQ soutient que «les renseignements contenus à la liste électorale permanente ne peuvent être utilisés pour transmettre des vœux d’anniversaire».
La loi permet toutefois à un député d’avoir recours à la liste électorale pour «communiquer avec les électeurs, solliciter des contributions et recruter des membres».
«C’est ma force!»
Pour André Drolet, c’est une aberration. «J’ai le droit d’aller cogner chez vous, d’aller vous déranger chez vous alors que vous avez vos bigoudis sur la tête», de solliciter de l’argent, mais pas de faire un appel de courtoisie à un citoyen qui fête son anniversaire, déplore-t-il.
Le député de Jean-Lesage souhaite pouvoir continuer. «Je n’ai pas besoin de ça pour gagner ma circonscription, je fais ça parce que je suis comme ça, c’est ma force, et c’est comme si on venait de me couper une force que j’ai. J’aimais ça, faire ça, c’est lourd, mais c’est le fun en crisse.»

LOI ÉLECTORALE:

«Il est interdit à quiconque d’utiliser, de communiquer ou de permettre que soit communiqué, à d’autres fins que celles prévues par la présente loi et par la Loi sur la consultation populaire (chapitre C-64.1), un renseignement relatif à un électeur, ou de communiquer ou de permettre que soit communiqué un tel renseignement à quiconque n’y a pas légalement droit.»

OBLIGATIONS QUI INCOMBENT AUX DÉTENTEURS DE LISTE ÉLECTORALE:

«Les renseignements contenus à la liste électorale peuvent être utilisés pour communiquer avec les électeurs, solliciter des contributions et recruter des membres.»