mercredi, novembre 25, 2015

19% des enfants en situation de pauvreté au Canada

http://www.lavoixdusud.com/Actualites/National/

Publié le 25 novembre 2015

La Presse Canadienne



Les enfants «de familles racialisées et d’immigration récente», les enfants autochtones et ceux qui ont une incapacité sont plus susceptibles de vivre en situation de pauvreté, rapporte le rapport 2015 sur la pauvreté du regroupement Campagne 2000.
Aujourd’hui, 19% des enfants vivraient dans la pauvreté, en comparaison avec 15,8 pour cent en 1989. Chez les Autochtones, c’est plus du double, soit 40% des enfants, qui sont en situation de pauvreté. Cette situation, qui touche différemment les divers groupes de personnes, mène à «des inégalités persistantes sur le plan social et économique». Le dépôt du rapport «Faisons-le! Mettons fin une fois pour toutes à la pauvreté des enfants» est l’occasion pour l’organisme de lancer un appel au nouveau gouvernement libéral à adopter une stratégie nationale de réduction de la pauvreté, qui passerait notamment par des emplois stables pour les parents et un programme national de garderie.
Un homme ivre fait appel à la police pour faire démarrer son auto
Un individu de 27 ans a appris à ses dépens que faire appel à des policiers pour l'aider à démarrer son automobile tout en étant ivre n'est pas une bonne idée. La Police régionale de York, en Ontario, a reçu un appel, tôt mardi matin, d'un homme qui ne parvenait pas à déplacer son véhicule. Elle a dit que l'individu avait pu lui donner les coordonnées exactes d'où il appelait et qu'on pouvait entendre le bruit d'un moteur pendant son appel. Des agents ont pu le retrouver. Les policiers ont fait passer un test d'alcoolémie au jeune homme. Andrew Scuglia, qui demeure à Richmond Hill, fait face à une accusation d'avoir la garde ou le contrôle d'un véhicule avec les capacités affaiblies par l'alcool.
Taxe sur le carbone : l’argent ira à des programmes environnementaux
Le gouvernement néo-démocrate de l'Alberta surveillera étroitement la taxe sur le carbone, qui devrait rapporter des milliards de dollars à l'État, afin que l'argent n'aille qu'à des programmes environnementaux, a assuré mardi la première ministre, Rachel Notley. De tout l'argent récolté, rien ne sera consacré à d'autres dépenses, comme la réduction du déficit ou de la dette. «Chaque cent amassé par la taxe sur le carbone sera immédiatement recyclé dans l'économie», a expliqué Mme Notley à des journalistes, mardi.