jeudi, octobre 15, 2015

Washington déploiera des troupes au Cameroun pour contrer Boko Haram

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le mercredi 14 octobre 2015 à 15 h 47 HAE   Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Image tirée d'une vidéo de Boko Haram, au Nigeria.
Image tirée d'une vidéo de Boko Haram, au Nigeria. Au centre,
le chef du groupe.
  Photo :  PC/AP photo
Jusqu'à 300 soldats américains seront bientôt déployés au Cameroun pour y mener des opérations de renseignement, de surveillance et de reconnaissance aérienne visant à contrer les islamistes de Boko Haram.
La Maison-Blanche en a fait l'annonce mercredi, en publiant une lettre que le président Barack Obama a envoyée à ce sujet au président de la Chambre des représentants, John Boehner, comme cela est requis dans les 48 heures précédant tout déploiement.
M. Obama y explique que 90 militaires ont commencé à être déployés, et que ce nombre pourrait passer à « environ 300 ». L'opération, dit-il, est lancée « avec l'accord du gouvernement camerounais ».
Les militaires déployés seront armés, non pas en prévision de leur participation à des combats, mais pour assurer leur défense. Ils demeureront sur place « jusqu'à ce que leur soutien ne soit plus nécessaire ».
« Ils feront partie d'un effort régional plus large visant à arrêter la progression de Boko Haram et d'autres organisations extrémistes violentes en Afrique de l'Ouest », a indiqué le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Earnest.

Les États-Unis offrent déjà une aide militaire au Nigeria, fief historique de Boko Haram. Les violences perpétrées par ce groupe ont fait des milliers de morts et ont contraint des centaines de milliers de personnes à l'exil au cours des dernières années.
Le groupe, dont le nom en langue haoussa signifie « l'éducation occidentale est un péché », est aussi réputé pour ses enlèvements massifs d'adolescentes et de jeunes femmes destinées à l'esclavagisme sexuel.
En mars dernier, Boko Haram a prêté allégeance au groupe armé État islamique, contre lequel les États-Unis sont déjà en lutte en Irak et en Syrie.
Le Cameroun fait partie d'une coalition de pays limitrophes du lac Tchad qui sont engagés dans la lutte contre Boko Haram. Le Tchad et le Niger participent également à ces opérations.