jeudi, octobre 22, 2015

Joe Biden renonce à la course présidentielle

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le mercredi 21 octobre 2015 à 17 h 26 HAE
Le vice-président des États-Unis, Joe Biden (archives)
Le vice-président des États-Unis, Joe Biden (archives)  Photo :  Ints Kalnins / Reuters

Le vice-président américain Joe Biden a mis fin mercredi au suspense qui entourait sa possible candidature à l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis en annonçant qu'il ne serait pas candidat à l'investiture du Parti démocrate.
Le vice-président, qui s'exprimait dans le Rose Garden de la Maison-Blanche avec Barack Obama et sa femme Jill à ses côtés, a déclaré : « je ne serai pas candidat, mais je ne resterai pas silencieux ».
Âgé de 72 ans, Joe Biden a expliqué que le deuil de son fils avait pesé dans sa décision de ne pas se présenter et qu'il ne se sentait pas prêt à mener une campagne présidentielle éprouvante dans de telles circonstances douloureuses pour lui et pour sa famille.
Beau Biden, fils aîné de Joe Biden, est décédé au mois de mai d'un cancer au cerveau à l'âge de 46 ans. Il avait encouragé son père à briguer la magistrature suprême.
L'annonce faite par le vice-président met fin au suspense de sa participation à la primaire dans le camp démocrate et lève un important obstacle politique pour Hillary Clinton, qui apparaît comme la favorite pour obtenir l'investiture du parti.
La glissade enregistrée, un temps, dans les intentions de vote par l'ancienne secrétaire d'État avait laissé entrevoir la possibilité d'une candidature de Biden, certains de ses partisans l'appelant à se lancer dans cette course.
L'ancienne première dame avait toutefois réussi à renverser la tendance à l'occasion d'un débat entre les prétendants démocrates la semaine passée.
Une enquête d'opinion lui donnait le soutien de 52 % des personnes interrogées contre 27 % à son rival Bernie Sanders. Joe Biden obtenait, lui, 13 % bien que la décision sur sa candidature fût alors inconnue.
« Un grand homme » - Hillary Clinton
Joe Biden « est un ami et un grand homme », a réagi HillaryClinton mercredi sur Twitter, après l'annonce du vice-président. « Aujourd'hui, comme toujours, inspiré par son optimisme et sa volonté d'améliorer le monde », a-t-elle dit.
« Cela va faciliter les choses pour Clinton », a dit l'un des « stratèges » du Parti démocrate, Bud Jackson. « Sans Biden dans la course, la plupart des sondages montrent que c'est tout bénéfice pour elle. »
Donald Trump, l'un des candidats à l'investiture du Parti républicain, a déclaré sur Twitter qu'il préférait quant à lui affronter Hillary Clinton que Joe Biden, en raison du « bilan si mauvais » de l'ancienne secrétaire d'Etat.
Un homme d'expérience
Joe Biden a été candidat deux fois à l'investiture démocrate en 1998 et 2008 et a été sénateur du Delaware pendant plus de trente ans. Populaire parmi les électeurs de la classe moyenne et les ouvriers, il pourrait jouer un rôle influent dans cette campagne s'il décide d'apporter son soutien à l'un des candidats.
Les autres candidats à l'investiture démocrate sont l'ancien gouverneur du Maryland Martin O'Malley et l'ancien gouverneur du Rhode Island Lincoln Chafee.
Son rôle en tant que vice-président a été précieux pour la Maison-Blanche, notamment grâce aux relations qu'il entretient au sein du Congrès, ce qui lui a notamment permis de participer aux difficiles négociations sur les questions fiscales avec les élus républicains.