vendredi, septembre 04, 2015

Une greffière du Kentucky opposée au mariage gai condamnée à la prison

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le jeudi 03 septembre 2015 à 15h14. Modifié par 98,5 Sports à 15h43.
Une greffière du Kentucky opposée au mariage gai condamnée à la prison
Kim Davis/AP
ASHLAND, Kentuky - Un juge fédéral des États-Unis a condamné à la prison une greffière d'un comté du Kentucky qui allait à l'encontre de la décision de la Cour suprême en refusant d'accorder des certificats de mariage aux conjoints de même sexe parce que cela porte atteinte à sa conscience religieuse.
Kim Davis et ses assistants greffiers ont dû comparaître devant le juge de district David Bunning, jeudi, après qu'elle eut rejeté à plusieurs reprises les demandes de certificats de mariage en raison de ses croyances religieuses et de «l'autorité de Dieu».

Mme Davis a plaidé devant le juge qu'elle ne pouvait pas respecter l'arrêt de la Cour suprême des États-Unis qui a légalisé le mariage gai partout au pays puisqu'elle ne pouvait pas «se séparer de ce qu'il y a dans (son) coeur et dans (son) âme».

Le juge a affirmé jeudi que la greffière ne lui avait pas donné d'autre choix que de la condamner à la prison puisque les amendes n'auraient pas suffi à la faire changer d'idée. Elle est sortie de la salle d'audience sans menottes, accompagnée d'un shérif adjoint. Elle sera maintenant sous la responsabilité des commissaires fédéraux.

Le juge Bunning a également dit aux cinq assistants greffiers qu'ils pourraient délivrer des certificats de mariage à tous les demandeurs. Ils feront face à des amendes s'ils refusent de se plier à ses ordres.

À l'extérieur du palais de justice, des manifestants ont accueilli la décision du juge par des cris de joie, scandant que «l'amour a gagné».

Kim Davis avait cessé de délivrer des certificats aux couples de même sexe depuis le mois de juin, lorsque la Cour suprême avait légalisé le mariage gai dans l'ensemble des États-Unis. Elle s'était obstinée à refuser de respecter cette décision, malgré plusieurs jugements contre elle.

Mme Davis, une chrétienne apostolique récemment convertie, a été critiquée par ses adversaires pour ses positions morales ambivalentes, rappelant entre autres qu'elle en était à son quatrième mariage.

La greffière, qui est élue par les citoyens, serait contrainte de quitter son poste seulement si la législature de l'État la destituait — ce qui est peu probable au Kentucky, un État profondément conservateur.