lundi, septembre 07, 2015

La crise des migrants Québec veut tripler le nombre de réfugiés syriens reçus en 2015

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/

   La Presse Canadienne
La ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, et sa collègue des Relations internationales, Christine St-Pierre, ont annoncé les intentions du Québec d'accueillir 3650 migrants syriens.
La ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, et sa collègue des Relations internationales,
Christine St-Pierre, ont annoncé les intentions du Québec d'accueillir 3650 migrants syriens.
  Photo :  Radio-Canada

Devant l'ampleur de la crise des réfugiés syriens, le gouvernement Couillard déploie une série de mesures visant à accueillir davantage de gens fuyant leur pays en plus d'accélérer leur arrivée, mais la province devra toutefois attendre le feu vert d'Ottawa avant d'aller de l'avant.
Alors que de nombreux pays européens ouvrent leurs portes aux réfugiés, Québec souhaite ainsi en accueillir au total 3650 d'ici la fin de l'année, soit 2450 de plus que son objectif initial.
« Les mesures d'accélération nécessitent l'accord et la collaboration du gouvernement fédéral », a expliqué lundi en conférence de presse la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, accompagnée par sa collègue aux Relations internationales, Christine St-Pierre.
Ce nouvel objectif comprend notamment les admissions de 1800 réfugiés parrainés et de 650 autres pris en charge par l'État. Depuis le début de l'année, 651 réfugiés sont arrivés au Québec.
Au total, l'ensemble des mesures dévoilées par les deux ministres représenteront des coûts de 29 millions de dollars. Cette somme sera principalement consacrée à la francisation, l'aide à l'emploi, l'éducation ainsi que la santé.
Prise de conscience
Cette annonce du gouvernement Couillard survient alors que la crise des réfugiés fait les manchettes aux quatre coins de la planète depuis la diffusion récente des images d'un petit Syrien âgé de trois ans noyé sur une plage de la Turquie ainsi que des liens avec sa famille et le Canada.
Déjà, les villes de Montréal et Québec avaient signifié, la semaine dernière, leur volonté d'accueillir davantage de réfugiés syriens.
Questionnée par les journalistes, Mme Weil a indiqué que le gouvernement fédéral avait été informé des intentions du Québec, ajoutant qu'elle s'attendait à une réponse rapide. « Ils savent que l'on allait diffuser ce plan d'action, a dit la ministre de l'Immigration. L'urgence, c'est que le fédéral travaille avec nous. »
En mi-journée, Citoyenneté et Immigration Canada n'avait pas répondu aux questions envoyées par La Presse Canadienne.
Mme Weil a également indiqué qu'elle aimerait voir Ottawa permettre que du personnel québécois du ministère de l'Immigration puisse se rendre à Beyrouth, au Liban, où se trouvent de nombreux réfugiés syriens, afin d'accélérer le processus de sélection en ce qui a trait au parrainage.
Par ailleurs, la ministre des Relations internationales a annoncé une aide supplémentaire de 100 000 $ destinée aux organismes québécois de coopération internationale oeuvrant sur le terrain en plus de la mise sur pied d'une cellule de crise afin de d'assurer les liens entre les ministères ainsi que les organismes d'aide.