samedi, septembre 12, 2015

La crise des migrants L'ONU attend 2 millions de nouveaux déplacés syriens cette année

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le samedi 12 septembre 2015 à 6 h 49 HAE
Des milliers de migrants traversent de la Hongrie à l'Autriche.
Des milliers de migrants traversent de la Hongrie à l'Autriche. 
Photo :  Leonhard Foeger / Reuters

La guerre en Syrie devrait faire deux millions de déplacés supplémentaires d'ici à la fin de l'année, a déclaré à Reuters le coordonnateur de l'action humanitaire des Nations unies en Syrie, Yacoub El Hillo.
Un million de déplacés de l'intérieur ont été déjà comptabilisés depuis le début de l'année et ce nombre devrait doubler si les combats se poursuivent avec la même intensité, a-t-il dit.
La guerre en Syrie, qui dure depuis 2011, a fait 250 000 morts, 7,6 millions de déplacés et 4 millions de réfugiés, répartis principalement dans les pays voisins.
L'Europe est confrontée depuis plusieurs semaines à un afflux de réfugiés qui met à l'épreuve sa solidarité, et cet afflux devrait se poursuivre, estime Yacoub El Hillo.
« À moins d'une importante initiative sur le plan politique, le flot humain qui a commencé de quitter la Syrie et les pays voisins continuera dans les nombreux mois à venir », dit-il.
« L'Europe sera confrontée à une crise des réfugiés similaire à celle qui a conduit à la création du HCR (Haut Commissariat pour les réfugiés) en 1950 », prédit-il, par allusion à la mise en place de l'agence onusienne pour faire face au flot de réfugiés de la Seconde Guerre mondiale.
« On peut supposer sans trop de risques que des réfugiés supplémentaires vont prendre le chemin de l'Europe et ils auront
raison, car les pays qui ont si généreusement accueilli ces réfugiés, le Liban, la Jordanie, l'Irak, la Turquie, l'Égypte, sont pour certains d'entre eux au bord de la saturation », ajoute Yacoub El Hillo.
Manifestations en soutien aux migrants en Europe

Des manifestations doivent réunir samedi des dizaines de milliers de personnes à Londres, à Berlin, à Madrid et dans plusieurs autres villes européennes. Par contre, quelques manifestations contre l'accueil des réfugiés sont prévues en Pologne, en République tchèque et en Slovaquie.