jeudi, septembre 24, 2015

Élections Canada 2015 Sondages Ekos et Léger : le niqab propulse les conservateurs en tête

http://ici.radio-canada.ca/sujet/

Une femme portant le niqab
Une femme portant le niqab  Photo :  AFP/FRED DUFOUR

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) perd des appuis au Québec en vue des élections du 19 octobre et le parti est tombé au troisième rang des intentions de vote dans l'ensemble du Canada, selon les derniers sondages Ekos et Léger.
Le Parti conservateur (PC) profite de ce recul du NPD pour se hisser en tête dans l'ensemble du pays.
Le sondage Ekos publié dans le quotidien La Presse ce matin place les conservateurs en en avance avec 35 % des intentions de vote, le Parti libéral du Canada (PLC) arriverait deuxième avec 26 % et le NPD arrive troisième avec 24 %.
Intentions de vote au Canada Photo :  Radio-Canada
Le PC effectue une remontée de six points de pourcentage en une semaine, selon ce sondage. Une remontée principalement attribuable à la position du parti sur le port du niqab lors de la prestation de serment de citoyenneté.
Le sondage Ekos a été effectué du 17 au 22 septembre auprès de 2343 personnes et sa marge d'erreur est de 2 %. L'écart qui sépare le PLC du NPD se retrouve ainsi dans la marge d'erreur.
L'autre sondage, le Léger réalisé pour le compte du journal The Globe and Mail, place le PC et le PLC à égalité en tête des intentions de vote, avec 31 % des intentions de vote chacun dans l'ensemble du pays.
Tout comme le sondage précédent, celui-ci place le NPD en troisième position des intentions de vote au Canada. Il demeure toutefois en tête au Québec, avec 38 % des intentions de vote, malgré une perte de huit points de pourcentage en trois semaines dans la Belle Province.
Intentions de vote au Québec Photo :  Radio-Canada
Les libéraux se classent deuxièmes au Québec avec 22 % d'appui suivi du Bloc québécois avec 20 % et les conservateurs en quatrième position avec 18 % des intentions de vote.
Le sondage Léger / The Globe and Mail a été effectué auprès de 1023 personnes et sa marge d'erreur est de 2,1 %.