mercredi, septembre 02, 2015

Attentat en Thaïlande : un suspect trahi par ses empreintes

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Associated Press
La police royale thaïlandaise a publié la photo du suspect arrêté en lien avec l'attentat de Bangkok.
La police royale thaïlandaise a publié la photo du suspect arrêté en lien
avec l'attentat de Bangkok.
  Photo :  Royal Thai Police
Les empreintes digitales de l'homme épinglé mardi à la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge correspondent à celles retrouvées sur une bouteille de matériel explosif, a annoncé mercredi la police thaïlandaise.
Les policiers souhaitent maintenant arrêter un autre homme, un Turc qui aurait participé à l'attentat à la bombe qui a fait 20 morts et plus de 120 blessés il y a deux semaines à Bangkok.
Ce nouveau suspect, Emrah Davutoglu, est le mari d'une Thaïlandaise qui fait l'objet d'un mandat d'arrestation puisqu'elle louait un appartement de Bangkok où des substances pouvant servir à fabriquer une bombe ont été retrouvées le week-end dernier. La femme se dit innocente et prétend se trouver actuellement en Turquie.
Au moins deux des huit personnes qui font l'objet de mandats d'arrestation seraient aussi turques.
Le porte-parole de la police nationale thaïlandaise, Prawut Thavornsiri, a dit que des analyses génétiques sont actuellement menées pour déterminer si l'homme épinglé à la frontière est un joueur important dans cette affaire.
Les empreintes digitales de ce suspect ont été retrouvées dans l'appartement d'un autre homme, où les policiers ont mené samedi une perquisition qui leur a permis de saisir plus de 200 passeports, dont plusieurs passeports turcs potentiellement faux. 
« Nous pouvons confirmer que les empreintes digitales de l'homme correspondent à celles retrouvées sur une bouteille contenant une substance explosive, a dit M. Prawut. Il est peut-être celui qui a sorti la bombe de cet appartement ou il peut avoir amené la bombe sur les lieux du crime. »
La piste turque
La police thaïlandaise est à la recherche de cet homme
La police thaïlandaise est à la recherche de cet homme  Photo :  Handout/Reuters
L'attentat a été commis le 17 août au sanctuaire d'Erawan, en plein coeur de Bangkok. Des images captées par des caméras de surveillance montrent un homme vêtu d'un chandail jaune qui abandonne un sac à dos sur place, quelques minutes avant l'explosion. C'est cet homme que les autorités thaïlandaises cherchent principalement à arrêter.
La connexion turque alimente des rumeurs selon lesquelles les auteurs de l'attentat pourraient avoir voulu punir la Thaïlande après qu'elle ait rapatrié par la force, en juillet, des Ouïghours vers la Chine. Les Ouïghours sont parents des Turcs, et la Turquie accueille une importante population ouïghoure.
Le sanctuaire d'Erawan est aussi très populaire auprès des touristes chinois, ce qui pourrait expliquer pourquoi il a été ciblé.