mercredi, août 05, 2015

ZIMBABWE Procès d’un guide de chasse au lion reporté

http://www.ledevoir.com/environnement/

5 août 2015 07h54 |Associated Press | Actualités sur l'environnement
La mort de Cecil, un lion qui était une attraction populaire d’un parc national, a créé un tollé à travers le monde.
Photo: Zimbabwe National Parks
Agence France-Presse
La mort de Cecil, un lion qui était une attraction populaire d’un parc national, a créé un tollé à travers le monde.
Hwange, Zimbabwe — Le début du procès du guide de chasse professionnel qui aurait aidé un Américain à abattre le lion Cecil au début du mois dernier, au Zimbabwe, a été reporté au 28 septembre prochain.

Theo Bronkhorst est apparu en salle d’audience mercredi, devant un tribunal de Hwange, dans l’ouest du Zimbabwe. Il est accusé d’avoir négligé d’empêcher une chasse illégale, ce qui, en cas de culpabilité, pourrait lui valoir une peine de 15 ans de détention.

C’est Givemore Muvhiringi, l’avocat de Theo Bronkhorst, qui a demandé le report de la cause afin d’avoir plus de temps pour s’y préparer, ce qui a été accepté par le tribunal.

Cecil a été abattu par l’Américain Walter Palmer, un dentiste du Minnesota qui aurait présumément obtenu l’aide de Theo Bronkhorst. Un ministre du Zimbabwe a affirmé la semaine dernière que le chasseur devrait être extradé pour affronter la justice.

La mort de Cecil, un lion qui était une attraction populaire d’un parc national, a créé un tollé à travers le monde et a suscité des réflexions qui ont entraîné certains changements.

Ainsi, le Zimbabwe a suspendu la chasse au lion, au léopard et à l’éléphant dans la région où Cecil a été abattu. De plus, la chasse à l’arc a été suspendue à moins d’être approuvée par le directeur de l’Autorité des parcs et de gestion de la faune du Zimbabwe. Certains transporteurs aériens, dont Air Canada, ont également annoncé qu’ils refuseraient dorénavant de transporter des trophées de grande chasse.