jeudi, août 27, 2015

«Tu veux nous faire mal, on va te faire mal» -Sylvie Roy, qui quitte la CAQ, parle de la réaction de François Legault

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 26 août 2015 à 15h12. Modifié par Charles Payette le jeudi 27 août 2015
«Tu veux nous faire mal, on va te faire mal» -Sylvie Roy, qui quitte la CAQ, parle de la réaction de François Legault
Sylvie Roy est en compagnie du chef de la CAQ, François Legault, en avril 2014./Photo: archives PC, Jacques Boissinot
QUÉBEC - Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, perd un autre de ses députés vedettes: la députée caquiste d'Arthabaska, Sylvie Roy, quitte sa formation pour siéger dorénavant comme indépendante.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mercredi 26 août 2015 dans Dutrizac avec Benoît Dutrizac
Depuis le scrutin d'avril 2014, c'est la troisième perte que subit son caucus, après le départ du député de Lévis, Christian Dubé, et du député de Chauveau, Gérard Deltell.
Dans les trois cas, il s'agit de piliers de la Coalition avenir Québec, qui se retrouve désormais avec 20 députés pour former le deuxième groupe d'opposition à l'Assemblée nationale.
Mme Roy s'était particulièrement illustrée il y a quelques années en se levant en Chambre jour après jour pour réclamer du gouvernement Charest qu'il mette sur pied une commission d'enquête publique sur l'industrie de la construction. Le premier ministre Jean Charest avait fini par créer la Commission Charbonneau, qui doit remettre son rapport à l'automne.
Depuis quelque temps, elle jouait un rôle plus discret à l'Assemblée nationale. Elle déplorait d'ailleurs le fait de ne pas avoir plus de responsabilités dans l'équipe et estimait avoir été mise de côté. Les relations sont devenues tendues avec les collègues de sa formation.
De son côté, l'entourage du chef, François Legault, jugeait que Mme Roy était aux prises avec certains problèmes personnels qui limitaient sa capacité à donner son plein rendement à l'Assemblée nationale.
Mme Roy ne partageait pas cet avis et a décidé de tirer sa révérence. Elle en a informé son chef mercredi.
Avocate de formation, Sylvie Roy a été élue députée adéquiste de Lotbinière en 2003, puis réélue en 2007 et 2008. Avec la fusion de l'ADQ et de la CAQ, et à la suite des changements apportés à la carte électorale, elle s'est fait réélire sous la bannière de la CAQ en 2012 et en 2014 dans Arthabaska.
L'information de son départ de la CAQ a été divulguée mercredi par l'équipe de M. Legault. Mme Roy n'a pas fait de commentaires publics.
Mentionnons que François Bonnardel, député de Granby pour la CAQ, a commenté (entrevue offerte à Benoît Dutrizac) le départ de Sylvie Roy sur les ondes du 98,5 FM, mercredi.