mardi, août 11, 2015

Stephen Jarislowsky Un milliardaire prône l'indépendance du Québec

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/

Première publication 18 août 2014 à 19h18

TVA Nouvelles
La sortie du milliardaire Stephen Jarislowsky ne déplaît pas aux tenants de la thèse indépendantiste. Il prétend que le Québec pourrait être indépendant s'il était plus riche, une idée qui indispose les conservateurs de Stephen Harper.
L'homme qui est à la tête d'une des plus importantes fortunes au pays, 1,6 milliard de dollars, ne tourne pas le dos à l'indépendance.
«Si le Québec est plus riche que la Suisse, il peut être indépendantiste», d'avancer ce dernier.
Dans une entrevue à la chaîne Argent, Stephen Jarislowsky 89 ans qui a fait fortune dans le monde du placement, soutient que le Québec a les atouts pour faire croître sa richesse et prône l'indépendance économique.
«Si on est beaucoup plus riche que n'importe quelle autre province du Canada telle que l'Alberta, on garde tout l'argent pour soi-même», soutient-il.

«Un défi qu'on aimerait relever»

Critique en matière d'économie, le député de St-Jérôme, Pierre Karl Péladeau, affirme que M. Jarisloski pose d'excellentes questions sur la productivité au Québec.
«J'ai confiance en son jugement et on ne peut que se réjouir d'entendre une personne aussi expérimentée dire que le Québec est riche et qu'il peut davantage s'enrichir», a affirmé M. Péladeau, ajoutant qu'on ne peut toutefois pas comparer le Québec à la Suisse.
L'ex-ministre des Affaires intergouvernementales péquiste et candidat potentiel à la direction du Parti québécois, Alexandre Cloutier, affirme que le Québec se retrouverait parmi les 30 pays les plus riches au monde s'il avait tous les leviers.
«Il nous lance le défi que le Québec devrait être une des sociétés les plus riches au monde, mais évidemment que c'est un défi qu'on aimerait relever», a-t-il affirmé en entrevue à TVA Nouvelles.
En tournée préélectorale à Québec avec trois des ses collègues, le lieutenant québécois de Stephen Harper, Denis Lebel, ne cautionne pas l'idée d'indépendance du grand financier.
Selon l'Institut Fraser, la dette du Québec est la plus élevée au Canada, avec 181 milliards, soit 22 300$ pour chaque Québécois. Stephen Jarislowsky, estime que les programmes sociaux sont trop généreux et que les étudiants devraient payer plus