lundi, août 24, 2015

Santé des aînés Les Canadiens veulent une stratégie nationale

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/

Première publication 24 août 2015 à 07h13
Les Canadiens veulent une stratégie nationale
Crédit photo : Archives TVA Nouvelles

Agence QMI
Le nouveau rapport de l'Association médicale canadienne(AMC) indique qu'une grande majorité de Canadiens sontpréoccupés par les soins de santé pour les aînés et souhaitentque le Canada se dote d'une stratégie nationale en la matière.
De plus, les résultats de cette évaluation pancanadienne sur la qualité des soins de santé - ayant pour thème cette année la santé des aînés - témoignent d'une insatisfaction plus marquée au Québec envers le système de santé public.
Impact du vieillissement de la population
Dans son 15e rapport annuel publié lundi, l'AMC affirme que le vieillissement de la population a un «impact énorme sur le système de santé public qui peine à s'y adapter», et que les Canadiens sont conscients de cette problématique.
L'AMC avance qu'en 1971 les aînés représentaient 8 % de la population, alors qu'ils en représentent 15 % aujourd'hui. Dans un avenir rapproché, quand tous les baby-boomers auront atteint l'âge de 65 ans, ils constitueront 25 % de la population.
Dans le sondage effectué auprès de 2008 Canadiens par la firme Ipsos Reid pour l'AMC, neuf répondants sur dix ont dit que le Canada a besoin d'une stratégie nationale en matière de soins de santé pour les aînés. De plus, les trois quarts croient que tous les paliers de gouvernement doivent s'impliquer pour trouver des solutions, bien qu'il s'agisse d'un problème national.
Près de 90 % des participants estiment que les enjeux à prioriser sont les suivants: s'assurer qu'il y a suffisamment de professionnels de la santé formés pour prodiguer des soins aux aînés; encourager les soins à domicile à long terme; améliorer l'accès aux établissements de soins prolongés et verser un revenu adéquat aux aînés.

Les Québécois moins satisfaits

Les participants québécois sont les moins nombreux à accorder une bonne note (A ou B) à la qualité générale des services offerts. Ils sont aussi les plus nombreux à penser que les soins sont maintenant moins bons qu'il y a cinq ans, et que les soins empireront au cours des deux ou trois prochaines années.
Les Québécois sont également les moins nombreux à trouver que l'accès aux services de santé pour les aînés dans leur communauté est bon.
Le sondage a été effectué en ligne entre le 20 et le 24 juillet auprès de 2008 adultes canadiens. Les résultats sont précis à plus ou moins 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.