mardi, août 25, 2015

Ottawa Le procès du sénateur Duffy ajourné jusqu'en novembre

http://tvanouvelles.ca/lcn/judiciaire/archives/

Mise à jour : 25 août 2015 à 17h44

Agence QMI
À lire également:
 
Le procès du sénateur suspendu Mike Duffy accusé de fraude et d'abus de confiance a été ajourné mardi après-midi jusqu'en novembre.
Il en a été décidé ainsi au terme du contre-interrogatoire de Chris Woodcock, l'ancien responsable de gestion de crise au bureau du premier ministre, par l'avocat de la défense Donald Bayne.
Lors de la reprise du procès en août, coïncidant avec le début de la campagne électorale fédérale, le procès a pris une tournure politique avec la comparution de témoins de la garde rapprochée du premier ministre sortant Stephen Harper.
Le procès reprendra bien après le scrutin du 19 octobre, et les conservateurs ne peuvent que se réjouir de cette situation.

Contre-interrogatoire serré

Les questions de Me Donald Bayne, mardi, étaient orientées sur la déposition qu'avait faite Chris Woodcock à la Gendarmerie royale du Canada en juillet 2013, quelques mois après l'éclatement du scandale entourant les allocations de dépenses du sénateur.
En mars 2013, Mike Duffy a remboursé 90 000 $ à l'État pour des dépenses relatives à son lieu de résidence qu'il n'aurait pas dû réclamer. C'est grâce à un chèque personnel de l'ancien chef de cabinet Nigel Wright, que le sénateur conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard a pu effectuer ce paiement.
Me Bayne avance que Mike Duffy, qui nie avoir dérogé aux règles du Sénat, n'aurait jamais admis qu'il était dans le tort et remboursé l'argent s'il n'avait pas été forcé de le faire par les conservateurs qui voulaient étouffer le scandale.
Dans sa déposition de juillet 2013, Chris Woodscock a dit aux policiers qu'avec l'aide du bureau du premier ministre il avait réussi à «forcer, convaincre et persuader» Mike Duffy de rembourser l'argent.
Me Bayne a beaucoup insisté sur le terme «forcer» utilisé par M. Woodcock, qui affirme maintenant avoir utilisé ce mot dans le sens de «persuader» et que M. Duffy a collaboré librement au plan des conservateurs.