mardi, août 25, 2015

L’accusé se dit en détresse psychologique

http://www.journaldequebec.com/

Un appel à la bombe avait été lancé lors du mariage de Pierre Karl Péladeau et Julie Snyder.


MISE à JOUR 
Un appel à la bombe avait été lancé lors du mariage de Pierre Karl Péladeau et Julie Snyder.  SHAWINIGAN  |  L’homme de la Tuque accusé d’avoir lancé une fausse alerte à la bombe au mariage de Pierre Karl Péladeau et de Julie Snyder se dit en détresse psychologique importante et veut recevoir des soins.
Le 15 août, Guy Harvey avait appelé la ligne Info-Crime de la police de Québec pour signaler qu’une bombe allait exploser au mariage de Pierre Karl Péladeau et de Julie Snyder. L’appel a rapidement été localisé et l’homme a été arrêté chez lui l’après-midi même à La Tuque en Haute Mauricie.
Guy Harvey fait face à quatre chefs d’accusation, soit méfait public, menaces de mort, menace de faire exploser la place de l’Amérique française et faux message relativement à l'appel à la bombe.
Guy Harvey a demandé au juge Guy Lambert de voir un spécialiste de la santé dans les meilleurs délais, lui qui est emprisonné depuis 10 jours. «Je vis une détresse psychologique très avancée», a-t-il déclaré, lors de son bref retour en cour mardi.
Le juge Guy Lambert a aussitôt ordonné que l’homme de 64 ans soit rencontré par une infirmière du centre de détention, en attendant de voir un médecin. L’avocate de l’accusé Mélanie Ricard affirme ne pas connaître la source précise de l’inconfort de son client.
Il attend une place en psychiatrie
L’état mental de Guy Harvey devait être évalué lors des derniers jours. Or, il n’a pas pu rencontrer de spécialistes pour l’instant, faute de places disponibles. Il devrait être examiné sous peu.
L’homme doit revenir en cour le 15 septembre pour un retour d’évaluation psychiatrique.