vendredi, août 07, 2015

ÉLECTIONS FÉDÉRALES Sophie Stanké candidate pour le Bloc québécois

http://www.ledevoir.com/politique/

7 août 2015 13h12 | Mélanie Marquis - La Presse canadienne à Ottawa | Canada
C’est le retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc qui a incité Mme Stanké à reconsidérer sa décision de ne pas se présenter aux élections fédérales.
Photo: Graham Hugues La Presse canadienneC’est le retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc qui a incité Mme Stanké à reconsidérer sa décision de ne pas se présenter aux élections fédérales.
Après une valse-hésitation de plusieurs semaines, l’animatrice et comédienne Sophie Stanké a décidé de se porter candidate pour le Bloc québécois.
 
Elle se présentera dans la circonscription de Châteauguay — Lacolle, actuellement entre les mains du Nouveau Parti démocratique, a confirmé vendredi une source au sein du parti.
 
Sa candidature doit être entérinée par le bureau national du parti, ce qui devrait se produire incessamment, a précisé le Bloc québécois.
 
Ce sera la troisième fois que Mme Stanké tentera de se faire élire comme députée — la première sur la scène fédérale, cependant.
 
Elle a essuyé deux défaites au provincial sous la bannière du Parti québécois, en 2012 et 2014.
 
Troisième et dernière chance
 
Il y a quelques semaines, elle avait confié à La Presse canadienne qu’il s’agissait possiblement de son élection de la dernière chance.
 
« Je suis très consciente que si jamais je disais oui et que je perdais une troisième fois, ce serait foutu pour moi au niveau de la politique et que je ne pourrais plus en faire. Et ça, je ne le souhaite pas », avait-elle fait valoir le 7 juillet dernier.
 
« Je dois faire attention. Je dois voir si c’est un bon comté, si j’ai des chances d’y arriver », avait poursuivi Mme Stanké.
 
Sa tâche ne s’annonce pas facile dans la circonscription de la Montérégie où elle pourrait atterrir si sa candidature est confirmée.
 
Aux dernières élections fédérales de mai 2011, le député sortant, Sylvain Chicoine, l’avait emporté avec une majorité écrasante, récoltant 52 % des voix.
 
Son adversaire bloquiste était arrivé loin derrière, n’ayant obtenu que 26,7 % des suffrages.
 
C’est le retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc qui a incité Mme Stanké à reconsidérer sa décision de ne pas se présenter aux élections fédérales du 19 octobre.
 
Elle avait écarté l’idée sous l’ancien chef Mario Beaulieu, alors que la performance du parti dans les sondages était catastrophique.
 
Mme Stanké a signalé qu’elle n’accorderait aucune entrevue tant que sa candidature ne sera pas entérinée par le bureau national du Bloc.