mardi, août 25, 2015

Élections Canada 2015 Mulcair veut bonifier le programme de supplément de revenu garanti de 400 millions

http://ici.radio-canada.ca/sujet/

Mise à jour le lundi 24 août 2015 à 12 h 46 HAE
Le chef du NPD, Thomas Mulcair, lors d'un discours prononcé à Toronto lundi matin
Le chef du NPD, Thomas Mulcair, lors d'un discours prononcé à Toronto lundi matin

Le chef néo-démocrate, Thomas Mulcair, promet de bonifier le programme de supplément de revenu garanti de 400 millions de dollars sur une période de quatre ans, s'il est appelé à diriger le prochain gouvernement.
Dans une allocution prononcée à Toronto, lundi matin, il a soutenu que cette mesure constituerait « une première étape importante pour aider les 200 000 aînés qui vivent dans la pauvreté » au Canada à l'heure actuelle, selon les chiffres du NPD.
« Au cours des 25 prochaines années, il est prévu que le nombre d'aînés au Canada va pratiquement doubler. Qu'il s'agisse de soins de santé, des retraites ou de la sécurité financière, cette population croissante constituera un important enjeu de politique publique pour le prochain premier ministre », a fait valoir M. Mulcair.
« Aujourd'hui, près de 200 000 personnes vivent sous le seuil de la pauvreté. Pour moi, ce ne sont pas des statistiques. Ce sont des mères, des pères, des grands-parents, des héros du quotidien qui ont travaillé fort pour que la vie de leurs enfants soit meilleure que la leur. »— Thomas Mulcair, chef du NPD

Le chef néo-démocrate a aussi profité de l'occasion pour rappeler que son parti s'engage à ramener l'âge de la retraite de 67 à 65 ans, afin de « réparer les dommages causés » par le gouvernement Harper.
Il a rappelé que le chef conservateur, Stephen Harper, n'avait jamais annoncé son intention de repousser l'âge de la retraite lors de la campagne de 2011, et qu'il l'avait finalement fait en janvier 2012, alors qu'il se trouvait dans les Alpes suisses à l'occasion du sommet de Davos.
Selon M. Mulcair, la bonification du programme de supplément de revenu garanti et le retour de l'âge de la retraite à 65 ans sont des mesures approuvées par la Fédération canadienne des retraités.
L'organisme, dit-il, conclut qu'elles apporteront « un véritable répit aux aînés les plus démunis et contribueront grandement à sortir les aînés canadiens de la pauvreté ».
M. Mulcair a été présenté à la foule de militants torontois par l'ancien chef du NPD de l'Ontario, Stephen Lewis. Ce dernier a livré un discours enflammé dans lequel il a vanté M. Mulcair et s'en est pris à la gestion du pays par les conservateurs de Stephen Harper.