dimanche, août 09, 2015

Duceppe continue d'ironiser sur ses adversaires qui discutent de souveraineté

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le samedi 08 août 2015 à 17h34. Modifié par Jacques Thériault le dimanche 09 août 2015
Duceppe continue d'ironiser sur ses adversaires qui discutent de souveraineté
.blocquebecois.org
MONTRÉAL - Les chefs des principaux partis politiques fédéraux ont pris une pause, samedi, donnant à Gilles Duceppe l'occasion d'occuper la scène électorale à lui tout seul.
Le chef du Bloc québécois en a profité pour poursuivre ses attaques contre ses adversaires, particulièrement sur la question de la souveraineté, un sujet qui les avait enflammés lors du débat des chefs de jeudi soir.

M. Duceppe a ironisé en affirmant que si les chefs fédéraux aiment dire que la question nationale québécoise n'est pas importante, ils n'ont pu s'empêcher d'en parler pendant «une demi-heure» lors du débat. Il s'est surtout insurgé du fait qu'ils en aient discuté en son absence.

Il a aussi reproché au Nouveau Parti démocratique sa position sur le projet d'oléoduc Énergie-Est, qu'il a qualifiée de «plus que vague».

Par ailleurs, le chef s'est félicité de pouvoir compter sur 73 candidats — dont certains seront confirmés dans les prochains jours. Le parti prévoit toujours présenter des candidats dans les 78 circonscriptions québécoises.

De son côté, la chef du Parti vert, Elizabeth May, courtisait les électeurs participant à un festival de musique à Red Rock, dans le nord-ouest de l'Ontario.

Par ailleurs, la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a poursuivi sa campagne anti-Harper.

Prenant la parole lors du lancement de la campagne du candidat vedette libéral Billy Blair, à Toronto, Mme Wynne a comparé le chef conservateur au tout premier chef du gouvernement canadien, laissant entendre que la voie ferrée transcanadienne n'aurait jamais été construite si M. Harper avait alors été premier ministre.

«J'ai déjà dit que si Stephen Harper avait été premier ministre à la place de Sir John A. Macdonald et que la Colombie-Britannique avait dit: "On a besoin d'une voie ferrée", il aurait répondu: "Nous ne vous aiderons pas, construisez-la vous-mêmes", a-t-elle déclaré. Ce n'est pas le type de leadership dont nous avons besoin.»

Le Parti conservateur du Canada a répliqué en réitérant qu'il n'aiderait pas Kathleen Wynne à imposer une hausse d'impôts et a affirmé qu'un gouvernement Trudeau ferait aussi augmenter les impôts de la classe moyenne.

Dimanche, les chefs reprennent le collier. Thomas Mulcair participe à un rassemblement du NPD à Vancouver. Justin Trudeau l'imitera à Ottawa. Quant à M. Duceppe, il sera à Terrebonne, dans Lanaudière.