vendredi, juillet 10, 2015

Montréal célèbre les anneaux olympiques

http://www.985sports.ca/divers/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le jeudi 09 juillet 2015 à 18h31. Modifié par Charles Payette le vendredi 10 juillet 2015
Montréal célèbre les anneaux olympiques
@anouslepodium
MONTRÉAL - Le Comité olympique canadien a fait les choses en grand pour l'ouverture de la Maison olympique canadienne de Montréal.

«Cet événement envoie un message fort quant à l'engagement du Canada envers le Mouvement olympique», a souligné le président du CIO, Thomas Bach, lui-même médaillé d'or en escrime aux Jeux de Montréal en 1976.
Au cours du dîner-conférence Sport mondial, tenu au Palais des congrès, le président du Comité international olympique a louangé l'apport du Canada et de son comité olympique à l'olympisme au cours d'une allocution inspirante et teintée d'humour.


Photo Presse Canadienne

En plus de Bach, plusieurs athlètes et dignitaires sont venus relater leur aventure olympique. Mark Lazarus, président de NBC Sports, a notamment ravi la foule en faisant l'introduction de son discours entièrement en français.

Le maire Denis Coderre a quant à lui reçu une belle ovation des quelque 2000 représentants de la communauté des affaires quand il a rappelé qu'il souhaitait ramener le baseball majeur à Montréal.

En après-midi, Bach a reçu un doctorat honorifique de l'Université de Montréal.

Le COC avait prévu un scénario haut en couleurs, alors qu'on a recréé au CEPSUM le décor de la compétition par équipe du fleuret, remportée par Bach et ses coéquipiers.

Une surface d'escrime, sur laquelle deux escrimeurs se sont exécutés, le podium de l'époque, une hôtesse vêtue de l'uniforme officiel de Montréal 1976, ainsi que les trois drapeaux, Allemagne de l'Ouest, Italie, et France, ont ainsi été installés dans le CEPSUM.

Bach a bien pris le temps de se remémorer son exploit, échangeant quelques mots avec un dignitaire en pointant ça et là dans l'aréna.

«Pour moi, il est difficile de croire que cela fait déjà près de 40 ans que mes coéquipiers et moi avons remporté cette médaille, a dit Bach. Mes cheveux sont plus courts et plus clairs et je n'ai plus ma moustache, mais mes souvenirs de Montréal ne cessent de grandir depuis ce temps.

«C'est la première fois que je reviens au CEPSUM. (...) Ça a été un grand moment de joie pour moi, mais aussi d'une grande tristesse, car je me suis rappelé Harald Hein, un bon ami à moi, mon coéquipier qui a effectué la touche gagnante de cette compétition, qui est décédé d'un cancer du cerveau il y a quelques années», a-t-il ajouté la voix chargée d'émotion.

Illuminés pour l'éternité

L'inauguration de la Maison olympique canadienne, située au 500, boulevard René-Lévesque Ouest, se fera officiellement en soirée.

Le public est d'abord convié au Festival futurs olympiens. Sur place, il pourra rencontrer plusieurs olympiens de plusieurs nations et disciplines, avant d'assister à un spectacle au cours duquel se produira notamment le Cirque du Soleil.

Finalement, vers 21 h 45, les anneaux olympiques au sommet de la Maison olympique devraient être illuminés «pour l'éternité», a déclaré avec enthousiaste le président du COC Marcel Aubut, faisant de Montréal la seule autre ville dans le monde avec Lausanne, site du siège social du CIO en Suisse, à posséder des anneaux olympiques illuminés en permanence.

Les athlètes qui ont participé à cette journée étaient unanimes: la présence de cette maison olympique à Montréal ne pourra qu'offrir une plus grande visibilité au Mouvement olympique et aux sports qui le composent.

«Quand j'étais jeune, j'ai été inspirée par des images de Nadia Comaneci et de Greg Joy, qui avaient gagné des médailles aux Jeux de Montréal, s'est rappelée la plongeuse Annie Pelletier, médaillée de bronze au tremplin de trois mètres aux Jeux d'Atlanta, en 1996. Alors la venue d'événements de cette envergure dans une ville peut être inspirante. Ensuite, il y a eu des émissions comme Les Héros du samedi, à Radio-Canada, mais il n'y avait rien vraiment de tangible, où on pouvait faire une sortie scolaire, par exemple, pour être encore plus près du sport olympique. Je pense que la Maison olympique va aider les jeunes à découvrir de nouvelles disciplines.

«Le but n'est pas d'en faire tous des athlètes olympiques, mais de leur faire découvrir une passion, a-t-elle résumé. J'espère que ça va leur léguer de belles valeurs, de belles habitudes de vie et leur donner envie de faire du sport.»

«Je crois que c'est un symbole public important, qui indique que le Canada a une place spéciale dans le Mouvement olympique, a pour sa part noté Joy, médaillé d'argent en saut en hauteur aux Jeux de Montréal. Le pays a organisé trois Jeux, qui ont tous connu de grands succès à mon avis.»