mercredi, juillet 08, 2015

Les Bourses nord-américaines culbutent avec le recul des marchés chinois

http://www.985fm.ca/economie/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 08 juillet 2015 à 17h59.
Les Bourses nord-américaines culbutent avec le recul des marchés chinois
TORONTO — Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé mercredi en forte baisse, à la suite du plongeon des Bourses chinoises et de l'incertitude entourant les problèmes de dettes de la Grèce.
Ce déclin est survenu alors que la Bourse de New York a dû interrompre ses transactions pendant plus de trois heures en raison d'un problème technique. Les échanges ont repris moins d'une heure avant la fermeture des marchés et les autres places boursières américaines n'ont pas été touchées par le problème.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a plongé de 212,43 points pour terminer la séance à 14 412,07 points, tous ses secteurs ayant reculé.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,18 cent US à 78,49 cents US.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a retraité de 261,49 points à 17 515,42 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a chuté de 34,66 points à 2046,68 points et que l'indice composé du Nasdaq a perdu 87,70 points à 4909,76 points.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a reculé de 68 cents US à 51,65 $ US le baril, pendant que le secteur torontois de l'énergie perdait 2,19 pour cent.

Seul le secteur des métaux et minerais diversifiés a fait pire que le groupe de l'énergie, avec une chute de 3,01 pour cent.

Le prix du lingot d'or a avancé de 10,90 $ US à 1163,50 $ US l'once à New York, ce qui n'a pas empêché le secteur aurifère du TSX de céder 0,24 pour cent.

Le retrait des places boursières nord-américaines faisait suite à celui des marchés chinois, qui ont perdu plusieurs plumes ces dernières semaines.

Mercredi, l'indice composé de la Bourse de Shanghai a plongé de six pour cent malgré l'annonce de nouvelles mesures du gouvernement chinois pour freiner le mouvement à la baisse. Entre autres choses, les sociétés d'État se sont fait ordonner d'acheter des actions et promettre de nouveaux crédits pour financer les opérations en Bourse. L'indice de Shanghai a perdu le tiers de sa valeur dans le dernier mois, mais il affiche toujours une hausse de 70 pour cent par rapport à l'an dernier.

L'indice Hang Seng, de Hong Kong, a lui aussi perdu six pour cent mercredi.

En Europe, la Grèce s'affairait à préparer un plan de réforme économique détaillé en vue de le présenter jeudi, une date limite déterminée par ses créanciers européens.

Les créanciers veulent avoir le temps d'étudier le plan avant que les leaders des 28 pays de l'Union européenne se réunissent dimanche pour un rencontre que certains observateurs considèrent comme la dernière chance pour la Grèce de rester dans la zone euro.