jeudi, juillet 30, 2015

Égypte : report du verdict du journaliste canadien Mohamed Fahmy

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le jeudi 30 juillet 2015 à 8 h 00 HAE   Radio-Canada avec La Presse Canadienne, Agence France-Presse et Associated Press

Mohamed Fahmy et son collègue Baher Mohamed, à l'extérieur du tribunal où le verdict devait être rendu jeudi.
Mohamed Fahmy et son collègue Baher Mohamed à l'extérieur du tribunal où
e verdict devait être rendu jeudi.
  Photo :  GI/KHALED DESOUKI


Mohamed Fahmy devra attendre encore un peu avant de connaître le verdict à son procès pour incitation au terrorisme. Le tribunal égyptien qui devait rendre sa décision dans le dossier du journaliste canadien et de deux de ses collègues d'Al-Jazira a reporté l'audience qui devait avoir lieu jeudi.
Selon des sources d'Associated Press, le prononcé du verdict de M. Fahmy, de l'Australien Peter Greste et de l'Égyptien Baher Mohamed a été remis parce que le juge responsable de la cause, Hassan Farid, est malade.
L'agence officielle Mena affirme que la décision sera rendue le 2 août. Sur Twitter, Mohamed Fahmy a lui-même évoqué cette date, après une période de confusion. Plus tôt dans la journée, des proches des accusés et des avocats engagés dans le dossier avaient avancé la date du 8 août.
Furieux, Mohamed Fahmy a déclaré que ce report était une « insulte » pour les accusés et leur famille.
« Nous vivons un cauchemar depuis 19 mois. Je vois ce report comme une insulte pour nous, nos familles et nos avocats, parce que personne ne nous a informés officiellement. »— Mohamed Fahmy

Baher Mohamed affirme pour sa part que ce report est « très étrange », voire « troublant », puisque les avocats des accusés n'en ont pas été informés. « Je ne veux rien prédire au sujet du verdict. Tout peut arriver », a-t-il déclaré.
Aux journalistes venus assister au prononcé du verdict, Mohamed Fahmy a annoncé son mariage avec sa conjointe Marwa Omara.
Aux journalistes venus assister au prononcé du verdict, Mohamed Fahmy
a annoncé son mariage avec sa conjointe Marwa Omara
.
 Photo :  Asmaa Waguih / Reuters

Mohamed Fahmy était le chef de bureau au Caire du réseau anglophone d'Al-Jazira lorsqu'il a été arrêté avec Peter Greste et Baher Mohamed, en décembre 2013. Il a passé plus d'un an en détention avant d'obtenir une libération sous caution, en février dernier.
Les trois journalistes sont soupçonnés par les autorités égyptiennes d'avoir soutenu les Frères musulmans, organisation dont était issu le président déchu Mohamed Morsi, et qui est désormais interdite au pays. On leur avait aussi reproché d'avoir falsifié des reportages qui pourraient mettre en péril la sécurité nationale.
Ils ont tous trois été condamnés à plusieurs années de prison chacun, avant qu'ils portent leur cause en appel et qu'une cour ordonne un nouveau procès, celui qui doit maintenant se conclure par le verdict attendu. Peter Greste a depuis été déporté, mais est néanmoins jugé par contumace.
Al-Jazira est un média basé au Qatar. Or, l'Égypte et le Qatar ont des relations tendues depuis 2013, dans la foulée de la destitution par les militaires de Mohamed Morsi. Le Qatar est un allié important des Frères musulmans.